2.2 C
New York
samedi, janvier 28, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Assises Nationales : démarrage des concertations dans la commune de Matam

Après le lancement officiel mardi dernier, dans l’enceinte de la commune urbaine, les échanges avec les citoyens de la commune de Matam, ont démarré ce mercredi 13 avril 2022, en présence du Maire Ismaël Condé président de la commission, de Dr. Hawa Diakité cheffe de la délégation des assises nationales dans la zone de Matam et Morlaye Soumah chef de cabinet du ministère des Finances.

 

Pour cette première journée, deux zones étaient à l’ordre du jour dans le cadre de ces échanges. Il s’agit des quartiers Coléah et de Madina école, où les citoyens ont chacun exprimé ce qui leur on touché depuis des années et jusqu’à maintenant, en vue de trouver une solution pour le développement du pays.

Ismaël Condé maire de la commune et président de la commission, très heureux de l’initiative du colonel Mamadi Doumbouya, n’a pas manqué de nous rappeler pourquoi cette première journée a été une réussite avec une forte mobilisation des citoyens. Cela a été rendu possible ces dispositifs mis en place : « nous avons mis en œuvre des crieurs publics pour informer les citoyens de la tenu de ces assises. Ils sont rentrés dans les quartiers pour leur faire venir au centre d’écoute. Deuxièmement, nous avons mis en place des comités réduit pour des personnes qui souhaitent gardées l’anonymat, pour qu’elles puissent être écoutées de façon isolée. Aussi, nous avons mis les focus groupe composé de 5 à 6 membres qui se sont retrouvés ensemble pour discuter des problèmes auxquels ils sont victimes dans leur localité, afin de donner des recommandations communes. Voilà, l’ensemble des dispositifs que nous avons pris pour le bon déroulement de ces assises nationales dans notre commune », a-t-il expliqué.

 

Dr. Hawa Diakité cheffe de la délégation de ces assises nationales dans la commune de Matam, déballe les raisons de leur présence ici à Matam. D’abord elle dédie cette initiative au président de la transition : « l’honneur revient au président ‘’Mamadi Doumbouya » qui a eu cette initiative, compte tenu de toutes les violences qu’à connu les guinéens, les crises que le pays a traversé depuis maintenant et qui fait qu’il ya trop de haine et de frustration chez les guinéens. Voilà, pourquoi le président a jugé nécessaire de mettre en place cette série de concertation appelée assises nationales. Avant de parler de développement, il faut d’abord la réconciliation. Parce que, tout ce que nous constatons chez les guinéens comme sentiment vis-à-vis de ses prochains, ont ne peut pas construire une forte dans ça et c’est notre présence dans cette commune aujourd’hui », explique t-elle.

Pour ce responsable des jeunes de Madina école, certes chacun y va de ses commentaires, mais trouve cette démarche meilleure pour une vraie réconciliation nationale. Il s’exprime à cet effet : « chacun est libre de penser à sa façon, mais moi personnellement, c’est l’une des méthodes que l’Etat doit et devrait penser pour mettre ensemble les fils du pays sur une même table. Tant qu’il n’y a pas ça, le pays ne pourra pas connaître le développement. Donc, il faut forcément l’entente et cela ne peut être possible sans ces genres de méthodes », ajoute t-il.

Dans la salle des maisons de jeunes de Coléah cité et de Sig-Madina, chefs de quartier, responsables communaux, des jeunes et femmes étaient tous présents pour la cause.

Mohamed Diakité
627 10 61 56.

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,680SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles