3.7 C
New York
samedi, janvier 28, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Attaque à mains armées contre une résidence à Lambanyi : un des auteurs mis aux arrêts sur le champ

La scène s’est en pleine nuit du mardi 19 au mercredi 20 avril 2022. Ce sont des inconnus armés de fusils de guerre, qui ont attaqué une résidence située au quartier Lambanyi, non loin de l’endroit dénommé « Petit Carrefour » sur la transversale Lambanyi-Cité Enco5. Aucune perte en vie humaine, mais les occupants de ladite résidence sont encore sous le choc et s’abstiennent de tout témoignage à la presse

A l’entrée de la cour, un homme en tenue militaire était posté. Dans l’une des maisons qui composent la résidence, des ouvriers étaient en action. Tout se passait sous l’œil vigilant d’un jeune censé être de la famille propriétaire. Aussi vite que notre reporter lui a proposé de témoigner, il est paru nerveux. Ensuite il a répondu qu’« il n’y avait rien à dire » car, a-t-il ajouté, le contraire pourrait être contre-productif pour l’enquête déjà ouverte. Finalement il n’a pas été possible d’en savoir plus à travers lui sur l’attaque

A en croire le même jeune, c’est « toute la famille qui a décidé de ne pas parler à la presse ». Il a évoqué comme cause la peur de tout risque de représailles de la part des autres malfrats qui ont réussi à s’échapper. Par contre, les voisins, eux, se sont prêtés à nos questions mais sous l’anonymat.

« Les tirs ont commencé à 3 heures du matin. Les gardiens de la résidence attaquée ont résisté mais pas longtemps. Les malfrats les ont repoussés et sont rentrés dans la cour. Des éléments des éléments des BAC 8, BAC 4, BAC 11 et Bac5 ont débarqué sur place les premiers. Un peu plus tard, trois autres pick-ups de gendarmes sont arrivés en renfort. Les échanges de tirs ont continué jusqu’à 4 heures du matin. L’intervention des sévices de sécurité et l’aide des voisins ont permis de neutraliser et arrêter sur le champ un des malfrats. Nous ne savons pas où il est détenu exactement mais on l’a vu quand il se faisait embarquer par les services de sécurité », a témoigné l’un des témoins oculaires de la scène.

La résidence attaquée est à quelques pas de celle de l’ancien ministre de l’enseignement supérieur, Yero Baldé.

 

 

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,680SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles