29 C
New York
mercredi, juillet 6, 2022

Buy now

spot_imgspot_img

Balandougou (Boffa): une école primaire rénovée par la société SPIC-Guinée

Dans le cadre de son programme quinquennal de développement local, la société Minière SPIC Guinée a procédé à la rénovation de l’école primaire de Balandougou, l’un des districts de la commune urbaine de Boffa. Les clés de ce temple du savoir réalisé par l’entreprise locale, MACONATER SARL sur financement de la compagnie minière SPIC Guinée ont été officiellement remises aux autorités de la localité ce mardi, 11 janvier 2022. Elle est composée de trois salles, d’une Direction et de latrines.

Selon Mamady Fadiga, Directeur général de l’entreprise MACONATER SARL, ces travaux de rénovation ont été réalisés à l’espace de 12 jours, au lieu de 13 initialement prévu dans le contrat.
« Notre travail a consisté à: renouveler la toiture, les plafonds, le béton de sol, la peinture, la réfection totale de la fosse septique, la réparation et la confection des nouveaux table-banc. Cette infrastructure va permettre aux élèves du village de suivre les cours dans un environnement propice« , a t-il indique, avant de remercier le maitre d’ouvrage qui est la SPIC Guinée d’avoir offert ce bijou et bien d’autres dans d’autres localité sur le long du corridor pour ainsi contribuer au développement socio-économique de la communauté impactée donc du pays.

Par ailleurs, le Directeur général de MACONATER SARL a fait un appel à la communauté, aux parents de faire bon usage de ce bijou et renforcer la cohabitation entre la compagnie, ses sous-traitants et la communauté pour profiter des retombés de l’exploitation minière.

Mohamed Kaba Keita, Directeur commercial de la compagnie SPIC Guinée a, au nom de l’Administrateur général de SPIC Guinée et toute la direction de la compagnie remercié les braves populations de Balandougou et de la commune urbaine de Boffa pour leur soutien inestimables au développement de SPIC dans la localité. Il a ensuite ajouté que la SPIC Guinée s’est inscrit dans une vision communautaire et sur ce plan SPIC a su développer et consolider des rapports communautaires entre elle et les populations impactées par ses activités minières.
« Ainsi, la SPIC a établi un plan quinquennal de développement et c’est en droit ligne ce plan que le bijou que nous avons l’honneur de remettre aux autorités aujourd’hui a été réalisé. C’est un don qui s’inscrit dans le sillage du développement communautaire. SPIC également c’est le contenu local et c’est pourquoi en droite ligne de la politique nationale de contenu local et des principes de ce contenu local, SPIC a choisi à l’issue d’un appel d’offre ouvert une entreprise communautaire qui est MACONATER Sarl et cette société a su avec dynamisme, avec courage, avec abnégation et de qualité nous rendre possible cet édifice scolaire. SPIC a également c’est le souci d’aider les enfants, souci d’assurer la scolarité des jeunes filles, d’accompagner les enfants dans leur apprentissage et c’est pour quoi vous avez ce bijou », souligne t-il.

Le Directeur commercial de la compagnie SPIC Guinée a également saisi l’occasion pour rassurer les nouvelles autorités de leur ferme volonté de durcir leur travail, leur plan développement local et leur engagement contractuel qui s’inscrit à la poursuite de la première phase du travail mais aussi la continuation de la seconde phase qui commence bientôt.

De son côté, Ibrahima Naby Diallo, 2ème vice maire de la commune urbaine de Boffa a félicité la SPIC Guinée et son partenaire MACONATER SARL pour cet acte avant d’inviter les bénéficiaires a en faire bon usage.

« Pour nous, dès qu’on a vu ce travail, ça nous a intéressé, nous avons toute suite compris que la société a compris qu’est-ce que sait que le contenu local. Ils ont respecté le contenu local, je crois que si ça continue comme ça c’est une bonne chose. Donc ça nous fait réellement de plaisir et nous souhaitons que cela continue comme ça. On encourage la population aussi de faire bon usage de ce bijou » mentionne t-il.

Au delà de sa rénovation, Alhassane Sory Cissé, Directeur de l’école primaire de Balandougou, a souligné que son établissement est confronté à autres difficultés notamment la pléthore dans les classes nécessitant la construction de trois (3) salles de classes pour compléter le cycle (cycle normale), un point d’eau pour éviter les déplacements intempestifs des élèves à la recherche d’eau potable pour éviter également les maladie courante.

Pour résoudre ces problèmes, le Directeur de l’école a sollicité une assistance dans le recrutement et la prise en charge des enseignants communautaire et un logement pour le Directeur. Il a mentionné que les braves communautés de balandougou, qui bénéficient cet édifice resteront reconnaissante et s’engagent à en faire bon usage avant de remercier le gouvernement pour son appui sans cesse au rayonnement du système éducatif guinéen.

Il faut noter que l’école primaire de Balandougou a été créée en 1998. De nos jours, l’école compte 295 élèves, dont 95 filles encadrés par 03 enseignants avec cinq (5) groupes pédagogiques dont, 01 femme et un communautaire.

Facinet Camara 620794714

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,382SuiveursSuivre
19,800AbonnésS'abonner

Derniers articles