2.6 C
New York
mardi, janvier 31, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Boffa : lancement officiel des assises nationales

Sous le thème  »Journée de vérité et de pardon’’, les assises nationales ont été officiellement lancée, ce lundi 11 avril 2022, à Boffa.
C’est la maison des jeunes de ladite préfecture qui a servi de cadre à cette cérémonie.
Elle a été présidée par le Préfet, le Colonel Mamadou Ciré Bah, en compagnie des conseillers communaux venus des différentes sous-préfectures, des religieux, sages et représentants des partis politiques.

Le président de la délégation nationale, Docteur Ousmane Bangoura revient sur les raisons de cette assise. « Je remercie monsieur le préfet et les membres du comité des assises nationales de Boffa et toute la notabilité. Cette journée nationale, est de donner la parole à la population, de se dire la vérité et de se pardonner, puis de se regarder en face. C’est une occasion de rapprocher les guinéens. Nous avons connu des moments de gloire et d’autres, moyens glorieux, mais ainsi est faite la trajectoire de tous les États. L’importance c’est de tirer les bonnes leçons pour se projeter dans l’avenir. Il est notoire que notre pays a connu des difficultés, des crises politiques se succèdent, l’économie n’avance pas au rythme souhaité, nous arrivons pas aussi à transformer les immenses potentialités que nous avons, Il ya une accumulation d’injustice, parfois de haine, de rancoeur, de frustration, les violations des droits de l’homme et le tissu social fragilisés. Ces assises nationales constituent une unique opportunité de se parler, de se dire la vérité sur le mal que nous nous sommes infligé », a t-il expliqué.

De son côté, le préfet de Boffa, ces assises sont des opportunités pour les guinéens de se pardonner.
« Ces journées qui ont été lancées par le président de la transition, vont droite ligne avec les idéaux du CNRD, avec le rassemblement du peuple de Guinée. Ça vient a point nommé, tous les présidents de la République qui se sont succédés en Guinée ont demandé pardon, mais il n’y a jamais eu une assise nationale. C’est une opportunité qu’il faut saisir pour que nous les guinéens nous puissions nous regarder en face dire le mal que nous avons en nous, nous pardonner et pardonner les autres », a préciser, le Colonel Mamadou Ciré Bah.

Pour ce citoyen, Idrissa Sylla: « l’initiative prise par l’État est une bonne chose, mais nous voulons dire une chose que tous les responsables guinéens doivent connaître, le peuple de Guinée a pardonné. Les choses non réalisées par l’État, le peuple de Guinée met Dieu comme témoin et invite ce même Dieu a jugé entre le peuple et les dirigeants guinéens. Tout ce que le guinéens dit à son prochain, Il ne le realise pas. Le comité qui est installé à Conakry qui a à sa tête, Elhadj Mamadou Saliou Camara premier imam, mais quand tu regardes son travail c’est pas bon, pour quoi quand tu es imam, tu dois veiller sur tout le monde, mais pour lui c’est le contraire. La composition du CNT, on est pas d’accord vous le savez, par ce que dans les conditions normales ça doit être l’accord de toutes les parties. Ce conseil national de la transition est fait par une seule partie. Vous avez dit de pardonner on l’accepte, mais on ne va jamais oublier »,a t-il martelé.

Ganda Camara

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,688SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles