2.8 C
New York
vendredi, février 3, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Environnement/ la protection des enfants et les femmes enceintes contre les obturations dentaires au mercure: Consumers for Dental Choice salue la décision mondiale

Réunies en Conférence des Parties de la Convention de Minamata sur le mercure, lors de sa 4eme Session en présentiel, les nations du monde se sont accordées pour appeler à la fin de l’utilisation des amalgames dentaires chez les enfants et les femmes enceintes ou allaitantes.

L’amalgame dentaire est un matériau d’obturation dentaire controversé qui contient environ 50% de mercure (bien que commercialisé de manière trompeuse sous le nom de « plombages en argent »). Le 26 mars 2022 à Bali en Indonésie, lors de la 4e Conférence des Parties à la Convention de Minamata sur le mercure, un traité entre plus de 130 nations, les Parties ont convenu à l’unanimité d’un amendement proposé par le Groupe Africain et l’Union Européenne exigeant des pays qu’ils protègent les populations vulnérables contre l’utilisation continue d’amalgames dentaires en ces termes :

« … Exclure ou ne pas permettre, en prenant les mesures appropriées, ou déconseiller l’utilisation d’amalgames dentaires pour le traitement des dents caduques [dents de lait], des patientes de moins de 15 ans et des femmes enceintes et allaitantes… »

Charlie Brown, président de l’Alliance Mondiale pour une Dentisterie sans Mercure et Directeur Exécutif de Consumers for Dental Choice, a salué l’action : « Le monde s’unit pour dire que le mercure n’est pas sans danger dans la bouche des enfants et de leurs mamans – et que son utilisation doit cesser, cette année. »

« Nous saluons les pays Africains, pour avoir initié et présenté cette splendide proposition », a déclaré Brown.

« Nous félicitons également l’Organisation mondiale de la santé (OMS) d’avoir appelé à se tourner vers des matériaux dentaires ‘peu invasifs’ et sans mercure. »

Brown a ajouté que les fabricants et les distributeurs d’amalgames dentaires sont d’avis de mettre fin à la vente de ces produits toxiques – car une fois qu’ils le vendent, une grande partie de celui-ci est implantée chez les enfants, les femmes enceintes et allaitantes.

« Les dentistes doivent cesser de placer des amalgames dentaires chez les enfants et chez les , les femmes enceintes et allaitantes – maintenant. » Brown a mis en garde. « Ce nouvel amendement représente un consensus mondial sur le fait que les amalgames dentaires ne sont pas sans danger pour les enfants et les autres populations vulnérables – ils ne sont pas sans danger dans leur bouche et ils ne sont pas sans danger dans leur environnement. »

A signaler que la Food and Drug Administration des États-Unis, depuis 2020, et Santé Canada, depuis les années 1990, recommandent déjà la fin de l’utilisation des amalgames chez les enfants et les femmes enceintes.

Rédaction

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,692SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles