12 C
New York
lundi, janvier 30, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Guinée : le Comité des gouverneurs des Banques centrales des Pays membres de la CEDEAO, en conclave à Conakry

Cette rencontre mobilise l’ensemble des membres du comité venus des différents pays membres de la CEDEAO. Au cours de ces assises, il est question d’évaluer la respectabilité des critères de convergence  des Etats  membres de l’organisation. Cela pour permettre d’aller à la création de la monnaie unique dans l’espace CEDEAO,  à l’horizon 2020.

Dans son allocution, le gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) Lounceny Nabé  a rappelé que ces trois dernières années ont été marquées par des avancées significatives dans le processus de création de la monnaie unique de la CEDEAO.

« La décision formelle adoptant l’ECO comme monnaie unique de la sous-région a été prise récemment par les chefs d’États et de gouvernements. En nous réjouissant des progrès  réalisés par l’ensemble des pays de la CEDEAO, il importe de souligner la nécessite de poursuivre les réformes en vue de respecter les critères de convergence permettant de faire de la monnaie unique une réalité », dit-il.

Le gouverneur de la BCRG a indiqué que conformément aux conclusions du sommet des chefs d’États et de gouvernements de la CEDEAO du 29 juin 2019, tenu à Abuja,  l’approche graduelle a été réaffirmée. « Selon ces conclusions ; l’ECO  sera lancé avec les pays qui respecteront les premiers les critères de convergences. Les autres auront vocation à rejoindre ultérieurement ce premier groupe. Cette volonté manifeste de nos autorités devrait nous inciter tous à redoubler d’ardeur dans les reformes, de sortes à être en phase avec les critères dès le départ », ajoute-t-il

Le Gouverneur de la BCRG souligne qu’en dépit des progrès notables enregistrés dans le processus de création de la monnaie unique, il reste encore beaucoup à faire notamment en ce qui concerne les modalités de migration vers le régime de taux de change flexible et le cadre de politique monétaire adopté. Il sera également essentiel de réparer les lois relatives aux banques centrales et de définir les relations  que la banque centrale commune aura avec les banques centrales nationales.

Lounceny Nabe a exhorté toutes les institutions de notre espace géographique à multiplier les initiatives propres à permettre le parachèvement de toutes les actions nécessaires à cet effet.

« D’ores et déjà, je puis vous assurer que la Guinée est prête à prendre toute sa part aux efforts à entreprendre dans ce sens. Permettez-moi de réaffirmer l’attachement du chef de l’État et de son gouvernement, ainsi que le mien propre à la réussite de ce projet commun. Cette réussite requiert un esprit de consensus pour transcender les divergences inhérentes à tout processus d’intégration », a noté le gouverneur de la banque centrale de Guinée.

C’est sur cette note d’espoir qu’il a réitéré ses souhaits de bienvenue aux réunions ordinaires du comité des gouverneurs des banques centrales des pays membres de la CEDEAO,  avant de formuler le souhait que les discussions soient les plus fructueuses possibles.

Facinet Camara 620794714

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,683SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles