27.4 C
New York
mercredi, juillet 6, 2022

Buy now

spot_imgspot_img

Guinée: malgré qu’il soit sous contrôle judiciaire par la CRIEF, Almamy Condé prend une destination inconnue

Depuis sa mise en place il y a de cela quelques mois, la CRIEF a envoyé plusieurs anciens dignitaires du gouvernement déchu en prison et mettre d’autres sous contrôle judiciaire. On reproche à ces derniers d’avoir détourné des deniers publics, blanchiment d’argent et d’enrichissement illicite.

Parmi ces personnes placées sous contrôle judiciaire, figure Almamy Condé, chef de division au Trésor Public, qui a été convoqué trois fois dans les locaux de la direction des services d’investigations de la gendarmerie. Objectif, répondre de ses actes.  Actionnaire dans la société AWAL-GUINEE, (une société d’extraction de granite et autres agrégats de travaux publics et de la construction bâtiment basée à Dubréka, dans le district de Bawa), Almamy Condé était le principal financier des anciens dignitaires du régimes Alpha Condé. Placé sous contrôle judiciaire, il aurait fui depuis la semaine dernière, apprend-t-on dans les couloirs de la justice.

Non visible dans la capitale guinénne Conakry il y a de cela quelques jours, l’ancien chef de division au Trésor Public serait annoncé du côté de la République du Mali avec beaucoup d’interrogations.

Renseignements pris, on nous apprend qu’une fois sorti des locaux de la gendarmerie suite à l’intervention de son avocat, Almamy Condé aurait pris le chemin de sa Haute-Guinée natale pour rejoindre la frontière guinéo-malienne où il se serait évadé avec bien sûr, la complicité des forces de sécurité à ce poste frontalier. Au niveau de la justice où on s’apprête à lancer un mandat d’arrêt international, ce dossier est pris au sérieux. Avec la fuite de ce cerveau de la caisse noire des bandits à col blanc que sont les hauts cadres de l’ancien régime, c’est un pan des preuves du blanchiment d’argent et des détournements des fonds publics à ciel ouvert qui disparaît.
.
Selon des informations avec persistance, précisent que le désormais ex chef de division du Trésor Public, se servait du compte de la société AWAL GUINEE pour  mettre à l’abri l’argent mal acquis de plusieurs dignitaires du régime Alpha Condé. Dans les couloirs de la justice,

on soutient même qu’après le coup d’Etat du 5 septembre dernier et surtout pendant cette période de chasse aux grilleurs d’arachide, cette société camouflée au fin fond de Dubréka servirait actuellement de vache laitière aux anciens dignitaires qui y auraient planqué leurs sous. Almamy Condé qui est en ce moment en cavale se serait bâti une fortune depuis l’installation de la société AWAL GUINEE-SARL.

En en croire aux mêmes sources, monsieur Almamy Condé aurait quelques maisons dans plusieurs quartiers de Conakry. Ce n’est pas tout, il serait aussi propriétaire des stations essence dont certaines se trouveraient à Conakry comme l’intérieure du payspartout dans le pays.

Rédaction

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,382SuiveursSuivre
19,800AbonnésS'abonner

Derniers articles