3.3 C
New York
mardi, janvier 31, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

La structure « Dinguiraye Réflexion, Action », annonce les couleurs de la 2ème édition de la semaine de la culturelle et de la cohésion sociale à Dinguiraye

Pour redorer l’image et amorcer un véritable développement de leur préfecture, la structure Dinguiraye Réflexion, Action organise du 10 au 19 août 2019, la 2ème édition de la semaine de la culture et de la cohésion à Dinguiraye. Elle se déroulera sous le thème, « la Paix, gage du développement ». En prélude à cette organisation, les responsables de Dinguiraye Réflexion, Action étaient devant les médias ce mercredi, 31 juillet 2019, à Conakry pour annoncer les couleurs de cet événement. 

Selon Macki Guisse,  président du Comité d’organisation, l’objectif principal de cette organisation est de redonner à Dinguiraye  son image d’antan, son respect, sa crédibilité à travers l’unité, la solidarité et l’entente entre les fils et filles de la préfecture. Mais aussi plancher sur comment amorcer un véritable développement de Dinguiraye. 

« Dinguiraye est une zone minière et une préfecture agro-pastorale mais c’est une localité qui est aujourd’hui dans le besoin. C’est cette situation de précarité que Dinguiraye réflexion, action veut inverser pour d’abord consolider la paix et d’en faire une préfecture développée où il fera bon vivre. Mais cela ne pourrait être possible sans l’implication de tout le monde pour qu’on essaye d’abord de penser au renforcement de la solidarité entre tous les enfants de Dinguiraye », a indiqué le président du comité d’organisation.

A l’occasion de cette semaine culturelle, il y aura des conférences débats, des sensibilisations, des séminaires de formation sur les redevances minières pour que les gens sachent ce que les sociétés minières apportent à Dinguiraye et comment les redevances doivent d’être utilisées. 

« Il y aura des campagnes d’information et de sensibilisation sur l’exploitation artisanale des mines parce qu’aujourd’hui, avec cette exploitation, il y a des gens déverse les produits toxiques qui les détruits l’environnement, qui polis les cours d’eaux,  qui tue animaux et empêche la culture des sols et comment faire en sorte que ces pratiques cessent à Dinguiraye. Mais cela ne peut pas aller sans l’implication des acteurs sociaux. On fera aussi une campagne de plaidoyer pour que chacun prenne sa responsabilité pour mettre fin à ce phénomène. Il y aura également des visites touristiques des symboles qui méritent d’être dynamisé et valorisé », précise Macki Guisse.

 Il a ajouté qu’une équipe se rendra à Kalenko, un village où il y a eu des affrontements entre les communautés qui fait des morts pour réconcilier les fils et filles de localité. 

 « Le cas le plus pathétique et visible par tout le monde aujourd’hui dans cette préfecture, c’est le cas de Kalenko. Cette localité est aujourd’hui au centre de nos préoccupations, c’est pour cela, il y aura un groupe spécial qui va partir à Kalenko pour faire asseoir les protagonistes et échanger, discuter avec eux pour les réconcilier. Aussi de leur faire comprendre que les politiques ne doivent pas les diviser par qu’il vivait ensemble depuis des décennies sans problème. Il faudrait à un moment donné se focaliser sur comment développer la localité et comment faire en sorte que les politiques ne nous divise pas », annonce le président du comité d’organisation de la semaine de la culture et de la cohésion à Dinguiraye avant d’ajouter que toutes les activités de la semaine seront clôturé par des prestations artistiques des groupes traditionnels et de l’artiste djely Sayon Camara. 

Facinet Camara 520794714

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,688SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles