3.7 C
New York
samedi, janvier 28, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Santé : le plan d’action intégré pour le contrôle de la rage en l’élaboration en Guinée

L’élaboration du plan d’action intégré s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la maladie des animaux de la rage. L’organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) sous financement de l’USAID à travers un atelier, réuni les acteurs impliqués dans le processus ce lundi 26 mars 2018 à Conakry. Il etait question pour eux d’échanger autour de la rédaction de ce document national.
Cet atelier porte sur le thème, l’élaboration d’un plan d’action intégré de lutte contre la rage dans ‘’l’approche une seule santé’’. Cette rencontre a connu la participation de plusieurs départements ministériels du pays.
Le représentant du FAO en Guinée Mohamed Hama Garba, a expliqué l’importance de cet atelier:
« La rage aujourd’hui est devenue une préoccupation majeure dans le monde : elle cause plus de 20.000 décès par an, notamment chez les jeunes de moins de 15ans, particulièrement en Afrique et en Asie (les pauvres). Depuis quelques années, la FAO avec ces partenaires ont mis en place un mécanisme de rééducation de la rage d’ici 2030 à travers une approche une seule santé ».
En Guinée, la FAO a depuis des années, entamé plusieurs démarches allant dans le sens d’éradication de la rage: « En terme d’apport, nous sommes entrain de réhabilité et d’équiper le laboratoire centrale à l’intérieur du pays qui est en terme de réhabilitation, équiper et former le personnel. On est aussi entrain de mètre en place deux autres laboratoires régionaux dont un à Labé et Kankan, également nous avons formés les cadres dans les privés pour le suivi et de la prise en charge des malades de rage ».
Pour le ministre de la pèche et l’aquaculture Frederick Loua qui a présidé la cérémonie d’ouverture, cette rencontre inscrit en droite ligne avec les objectifs du gouvernement Guinée d’éradiquer ce fléau.
« Cet atelier est en parfaite cohérence avec le combat du Chef de l’Etat pour l’amélioration de la santé et du bien être de la population guinéenne. En dépit des efforts consentis par la communauté scientifique, la rage demeure encore dans le monde un problème de santé publique. Face à cette inquiétante situation, le combat multisectoriel de lutte contre la rage mérite d’être actualisé et aligné sur la stratégie mondiale d’éradication à l’horizon 2030. Cet atelier permet à notre pays de se doter d’un plan d’action intégré budgété de lutte contre la rage dans l’approche une seule santé ».
Il faut noter que la rage est une maladie présente dans plus de 150 pays du monde, avec plus de 50.000 décès enregistré par an, en majorité chez les enfants. C’est une maladie mortelle, virale connue bien avant notre ère qui affecte les animaux à sang chaud, elle se transmise à l’homme par morsure, griffure, ou léchage d’un animal enragé. 9sur 10 cas est transmis par le chien.
Facinet Camara

Tel : 655765079

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,680SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles