-1.3 C
New York
jeudi, février 2, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Sport/Guinée : que  peut-on retenir comme bilan de 2018

Comme il est de coutume pour notre rédaction,   à la fin de chaque année  de faire le bilan du sport guinéen pour connaitre ce qui a marché et ce qui n’a pas marché concernant les résultats des différentes disciplines du pays tant sur le plan national, et international. Il est aussi  de faire un regard sur les activités menées par les fédérations sportives durant l’année  2018.
Dans ce travail,  notre se focalise sur ce qui a marché au niveau de tous les sports reconnus par le ministère des sports.
D’abord ce qui a marché au niveau du sport roi qui est le football, nous pouvons parler de la qualification du syli national à la coupe d’Afrique des nations de football 2019, c’est une chose que nous pouvons saluer. On note également la qualification du syli cadet pour la coupe d’Afrique de sa catégorie Tanzanie 2019. Et au niveau des clubs, le Horoya a eu une participation très honorable en ligue africaine des champions en jouant les quarts de finale de ladite compétition. Donc sur le plan footballistique, vraiment il y a des résultats qui sont très encourageants.
Même satisfaction au niveau des autres disciplines sportives telles que  le handball qui  est resté une discipline assez dynamique, et qui a été rayonnant sur le plan continental parce que quand on se fie à la 7eme place lors de la coupe d’Afrique, c’est très encourageant pour les échéances à venir. Il y a également le basketball qui a aussi organisé son championnat.
Des disciplines comme le tir à l’arc mais aussi le Karaté qui ont eu à organiser leurs compétitions, ce qui est également à saluer. Même le volley-ball renait de ses cendres en organisant une compétition à Mamou.  Sans oublier aussi la federation guinéenne de natation qui a non seulement participer à une compétition africaine, et revenir au pays avec des medailles. La meme federation a organisé des series d’activités comme un atelier de formation pour les journalistes et pour les entraineurs,  à l’occasion de la journée internationale de l’eau. Donc globalement, il y a une dizaine de fédérations sportives qui ont  eu à mener des activités cette année, et qui ont toutes contribué à faire vivre le sport dans notre pays. Donc, voilà ce qui a marché même si les autres disciplines n’ont pas fait sur le plan continental comme le football et le handball, mais au moins, ce sont des disciplines qui ont existées sur le plan local.

Par contre il y a le coté négatif de l’année 2018 dans le domaine sportif, c’est la non réalisation des infrastructures sportives au cours de ladite période. Pendant l’année 2019, aucune infrastructure sportive n’a été faite. Et aussi longtemps on n’a pas les infrastructures, le sport aussi ne pourra pas se développer. Il n’y a pas eu un nouveau terrain de football, il n’y a pas eu un nouveau terrain de basketball, ni le handball et ainsi de suite en 2018. C’est une situation déplorable, et c’est l’Etat qui doit le faire. Ça c’est le point noir de l’année 2018. Toujours le coté négatif, il y a des fédérations qui n’ont fait aucune activité durant l’année 2018 par faute de moyens.

 

ML KABA
655326966

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,690SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles