3.3 C
New York
mardi, janvier 31, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Camarade Django Cissé du PDG-RDA sur la fête tournante à Kindia : « présentement nous ne connaissons pas le niveau d’avancement des activités de cette fête…»

La rubrique « A mon tour de parler » reçoit pour vous dans ce numéro, Django Cissé Secrétaire Fédéral du PDG-RDA de Kindia. Avec lui, nous parlerons de la fête tournante que doit abriter la ville des agrumes, Kindia.

Fatala-infos : Bonsoir monsieur !

Cissé : Bonjour monsieur le journaliste.

Fatala-infos : Présentez-vous à nos lecteurs ?

Cissé : Je suis camarade Django Cissé, ingénieur agronome de profession et responsable des services techniques généraux pour la station de gestion agronomique de Kindia. Politiquement, je suis le secrétaire fédéral du PDG-RDA dans la préfecture de Kindia.

Fatala-infos : A quelques mois de la fête tournante de l’indépendance prévue à Kindia. D’abord comment la population accueille ce choix ?

Cissé : Le choix porté sur Kindia pour abriter cette fête qui marque la date d’anniversaire de notre indépendance a été vraiment un véritable enchantement des populations locales. Cette joie eue ait parce que Kindia est une ville charnière et tous les régimes qui sont passés, la ville de Kindia a été prépondérante dans le développement de la Guinée. Cela se manifeste par le désire des gens pour cette ville. Mais depuis belle lurette on est ici et rien n’a changé. Nous avons vu la ville de Kankan, Boké, N’zérékoré et Mamou là où vraiment les infrastructures ont changées parfaitement à travers cette fête tournante. Depuis qu’on a annoncé qu’il y’aura cette fête ici à Kindia, les responsables de Kindia nous ont tous convoqués pour que chacun donne son point de vu dans le bon sens de l’évènement.

Fatala-infos : Quel regard faites-vous du niveau d’évolution des chantiers?

Cissé : Il ne faut pas se cacher la vérité, présentement on ne connaît pas le niveau réel des activités à ce sujet. Parce qu’il y’a un bon moment on ne tient pas la réunion et même si la réunion se tienne, c’est peut-être en catimini. Le maire de la commune urbaine s’était même prononcé sur la radio nationale RTG, pour dire qu’appart les infrastructures comme le commissariat centrale de police, la sureté, aucun autre point n’est sur pied. C’est pour dire qu’aujourd’hui nous sommes dans le doute total.

Fatala-infos : Cela veut dire que, vous êtes pessimiste de la tenue à date cette fête à Kindia ?

 Cissé : Bon ! je ne peux pas dire que la ville n’est pas prête pour accueillir cette fête. Puisque cette fête est partie avec un programme bien ficelé. Mais on ne sait pas, comment ça se passe dans les autres préfectures. Kindia aujourd’hui, à la soif de changer la physionomie de sa ville afin de ressembler aux autres villes qui ont bénéficiés de ces infrastructures, surtout routière. Kindia de nos jours est en manque de ces infrastructures routières. On avait l’ambition et espoir que tout ça soit résolu d’abord avant cette désignation.

Fatala-infos : Vous gardez toujours espoir malgré ce retard ?

Cissé : Mais mon ami, la population de Kindia bien qu’elle soit dans le doute par rapport au manque d’information sur les activités en cours, garde toujours un grand espoir pour voir cette fête se déroulée sur leur sol. Nous sommes dans le doute, à l’assaut mais nous gardons cet espoir de vivre cette fête nationale et voir comment l’image de Kindia va changer.

Fatala-infos : Vu tout ce que vous constatez, quel message avez-vous auprès du comité de pilotage de cette fête tournante?

Cissé : Je voudrais vraiment lancé un appel à la commission de pilotage de ce projet, nous savons tous que c’est par voix présidentielle que Kindia a été désigné pour abriter cette fête. Nous demandons à cette commission de faire son mieux, nous mettre au même degré d’information que les gouvernants. Parce qu’on se demande à chaque fois à qui doit nous informer de l’évolution de la chose. Avec l’importance que suscite cette fête, la population doit être au courant de la situation, aujourd’hui nous sommes à l’assaut de tout point de vu. Dans la réalité nous devons savoir ce qui sont à la tête de cette commission de pilotage, pour nous faire le compte rendu de la situation à chaque fois qu’il y aura des avancés dans la chose.

Fatala-infos : Merci monsieur Cissé !

Cissé : C’est à moi de vous dire merci de m’avoir accordé cet entretien.

Interview réalisée par Mohamed Diakité, pour fatala-infos.net !

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,688SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles