15.3 C
New York
samedi, octobre 1, 2022

Buy now

spot_imgspot_img

Championnat panafricain de football scolaire : la Guinée annonce la date et lieu où se jouera sa phase nationale !

A travers un point de presse, la direction nationale du sport scolaire du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a annoncé ce mercredi 10 août 2022, à Conakry, la date et lieu où va se jouer sa phase nationale du tournoi qualificatif de la CAF en sa première édition. Cette compétition va regrouper les huit (8) IRE en série filles et garçons pour la phase zonale en Côte d’Ivoire entre septembre et décembre. Cette phase nationale prévue à Kindia aura lieu du 15 au 19 août, pour les deux tickets de l’étape suivante, c’est-à-dire l’ultime en mars 2023. Elle est réservée uniquement au moins de 15 ans et pas plus.

 

Le directeur national du sport scolaire, Dr Diarra Donzo en présence du représentant du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, la représentante du ministre des sports et deux cadres de la Feguifoot, est revenu sur le pourquoi de ce championnat initié par la CAF.

« Le constat est que, beaucoup d’enfants n’ont pas l’accessibilité pour pratiquer leur sport de préférence qui est le football. Raison pour laquelle, les initiateurs de ce premier championnat panafricain de football scolaire, ont décidé de sceller un partenariat entre les ministres des sports, de l’éducation et la fédération guinéenne de football, en vue de permettre aux enfants de pratiquer cette discipline qui leur tient à cœur le football. Ceci dit, nous département de l’éducation ayant pour mission l’éducation de l’homme, la formation intégrale de l’être humain ne peut être axé seulement sur la formation spirituelle, il nous faut aussi celle physique. Car, vous savez mieux que moi, l’être humain n’est pas que physique, il est aussi spirituelle, vice-versa », précise Dr Diarra Donzo.

Au nom du ministre de l’éducation nationale, qu’il a représenté au cours de ce point de presse, se dit prêt à accompagner à deux niveaux la direction qui relève de leur département dans cette initiative.

Mohamed Sanoussy Kaba s’est exprimé en ces termes : « il faut dire que l’engagement du ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation se situe à deux niveaux, à savoir : le premier niveau d’engagement, il s’agit pour le ministère qui est en charge de la formation des tout petits pour pouvoir garder leurs santé physique, mais aussi la santé mentale et intellectuelle de nos enfants. Donc, la pratique sportive va jouer un très grand rôle dans l’épanouissement de l’enfant. Mais aussi leur permettre d’obtenir des opportunités de carrières. Vous n’êtes pas sans savoir que tous ceux qui viennent à l’école ne seront pas tous diplômés ou tous les diplômés ne seront pas engagé dans l’administration publique ou privée. Il ya certains parmi eux, qui ont des aptitudes à être compétitif à l’international. Il est très important qu’on puisse les détecter très tôt et encadrer pour qu’ils deviennent des futurs champions dans l’avenir. Quand on veut planter un arbitre, on met une graine et cette graine là c’est au niveau de l’éducation qu’il faut régler cette question. La formation ne doit pas être seulement spirituelle, mais aussi physique comme vient de dire monsieur le directeur.

Notre deuxième niveau d’engagement, c’est aussi la célébration du mérite scolaire. Les autorités au plus haut niveau ont institué le mérite scolaire et il est très important que nos enfants qui font beaucoup d’efforts soient mis à l’épreuve pour être récompensé. Nous avons vue lors de la semaine nationale du mérite scolaire, mais également lors des examens nationaux certains enfants qui sont illustrés sur le plan intellectuel et psychologique. Il est très important pour nous de faire remarquer, cette opportunité à une double signification pour le département de tutelle », rassure.

Le ministère des sports aussi s’est fait représenté par Aïcha Sangaré, qui a apporté le message de son chef hiérarchique Lansana Béa Diallo.

« au nom du ministre, le département ne ménagera aucun effort pour le bon déroulement de ce championnat qui concerne les élèves. Le ministère fera impliquer les DPJ et inspecteurs de l’intérieur du pays pour la bonne marche. Parce que le sport est devenu indispensable dans nos vies à tous les niveaux (éducation, santé…). J’en suis certain et je vous rassure que le ministre fera bien de chose de pour le bon déroulement », rapporte t-elle.

Partenaire du sport scolaire depuis 2017, le représentant de MTN promet d’aider les organisateurs pour la bonne marche de ce tournoi. « sachez que MTN en tant qu’entreprise citoyenne, est soucieux de l’émergence du sport scolaire en particulier et celui guinéen en général. La petite anecdote, notre partenariat avec le sport scolaire remonte en 2017 et à cette date, il a été révélé que depuis après l’indépendance le sport scolaire avait disparu en Guinée. Donc, nous avons contribué pour faire émerger ce sport scolaire au niveau national et cela s’inscrit dans les lois et textes que MTN s’inscrit dans l’accompagnement des institutions nationales et internationales. En que je représentant du directeur de la société partenaire, nous donnons notre parole et nos corps et âme dans la bonne organisation de ce sport », s’engage.

Après cette phase nationale, il se poursuivra entre septembre et décembre 2022, par un championnat zonal organisé par chaque zone de la CAF où s’opposeront les finalistes des tournois nationaux. La troisième étape, celle du Championnat panafricain interscolaire à proprement parler, sera consacrée aux finalistes des championnats zonaux, à raison de deux équipes scolaires (garçons et filles) par zone. Le coup d’envoi de cette ultime étape sera donné en mars 2023.

Vu qu’il s’agit des enfants moins de 15 ans, ce n’est pas tout le terrain qui sera à la disposition y compris le timing pour le match. La dimension pour les enfants durant ce tournoi, le terrain : 70 m de longueur sur 42 m de largeur, surface de but 29 m sur 11 m, coup de pied de réparation (Penalty) 7 m et les buts sont à 2m sur 5 m. Ils joueront deux fois 20 minutes avec un effectif de 8 joueurs au départ et 7 sur le banc qui joueront obligatoirement.

L’un des objectifs de cette compétition est aussi, permettre à tous les enfants de pratiquer le football pour réaliser leur rêve de footballeur. A en croire les organisateurs, les enfants qui seront dénichés au cours de cette compétition zone CAF, vont être répertorié dans le fichier de la CAF.

Mohamed Diakité
627 10 61 56.

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,505SuiveursSuivre
20,100AbonnésS'abonner

Derniers articles