2.8 C
New York
vendredi, février 3, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Fête des femmes : la JCI célèbre en différé

C’est par un forum tenu ce samedi à l’Ecole Nationale de Secrétariat d’Administration et de la Communication de Dixinn que la Jeune Chambre Internationale Conakry leaders a fêté en différé le 08 mars 2018.

La rencontre a été une occasion d’échanges autour du thème  » féministes tant qu’il faudra ». De nombreuses femmes leaders notamment Domani Doré, ex ministre des sports et Aya Diawara, présentatrice de l’émission  » parade » à la télévision nationale étaient sur place. Cette initiative de la JCI s’inscrit dans le cadre d’aider à l’émancipation et à la valorisation de la junte féminine guinéenne.
A tour de rôle chacune de ces invitées de marque a fait un bref historique de son parcours vers la réussite. Une manière pour ces femmes leaders de prouver à l’assistance largement dominée par des jeunes filles que l’on peut partir de rien et arriver à un résultat extraordinaire. Le courage, l’ambition et la persévérance sont entre autre les critères qu’elles estiment devoir animer toute fille ou toute femme pour devenir leader.
Domani Doré est bien consciente des contraintes traditionnelles et religieuses qui pèsent sur de nombreuses filles dans leurs familles respectives. Révélant qu’elle même en personne est issue d’une famille de ce genre, elle suppose que ce n’est pas une raison pour la couche féminine de renoncer au chemin qui mène au leadership: << Quand j’étais très jeune je partais souvent faire du sport au stade. Quand je revenais, il arrivait qu’on me donne de coups. Comme c’était une pratique que j’aimais, ça n’empêchait pas que le lendemain je reparte au stade pour la même chose.>>
A ce forum qui s’est déroulé en une seule journée les femmes étaient à l’honneur. Pour preuve, elles ont présidé l’intégralité des débats. Interrogé sur l’objectif de cette rencontre, Thierno Souleymane Sadio Diallo, président local de la Jeune Chambre Internationale Conakry Leaders, a répondu: << Nous avons fait un constat. Le 08 mars est célébré dans notre pays mais les impacts ne sont pas si forts. Nous avons pensé faire une activité qui sera très proche des jeunes filles et dames pour impacter davantage. Comme le président le disait dans la salle pour inspirer les jeunes filles.>>
La JCI promet de continuer à oeuvrer pour la promotion et l’alphabétisation de la femme guinéenne.
Oury Maci Bah

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,692SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles