24 C
New York
vendredi, mai 27, 2022

Buy now

spot_imgspot_img

Défense du droit des femmes : le nouveau combat de Dr. Zalikatou Diallo et Hadja Aïssatou Daffé

Quatre mois après leur départ forcé du gouvernement, deux anciennes ministres du régime déchu font leur réapparition devant le public. Dr. Zalikatou Diallo et Hadja Aïssatou Daffé puisque c’est d’elles qu’il s’agit, décident désormais de défendre les couches vulnérables à travers la ‘’Coalition des Femmes Parlementaires et Actrices pour la Paix, les Droits et le Développement de Guinée‘’ dont le lancement a eu lieu ce vendredi 07 janvier à la maison de la presse de Kipé, dans la commune de Ratoma.

 

Cette fois, pas de langage politique mais dans le cadre humanitaire. Pour la cause, la présidente de COFEPAD-Guinée veulent prendre leur bâton de pèlerin pour lutter contre les cas de viol dans le pays : ‘’selon les statistiques, les cas de viol en devenus récurrents en Guinée. Nous devons mener des vastes campagnes pour inverser la tendance concernant les viols. Mais aussi exhorter les juristes à s’autosaisir et à sanctionner les auteurs de viols. Ceci est notre préoccupation à nous tous pour essayer de protéger les femmes, les enfants et les personnes vulnérables‘’, a mentionné Dr Zalikatou Diallo.

 

Pour appuyer cette initiative demande une synergie d’actions et un accompagnement des nouvelles autorités dans cette lutte : ’’nous devons attirer l’attention des autorités de la transition qu’il y’a des acquis. Nous tenons à ce que ces acquis soient préservés et consolidés pour pouvoir continuer à mener la noble lutte pour que la Guinée soit au rendez-vous de l’atteinte des Objectifs consignés dans l’agenda 2063 de l’Union Africaine et surtout l’atteinte des ODD5 consacrés à l’égalité des sexes au niveau des Nations Unies‘’, a-t-elle souhaitée.

 

Quant à sa collègue de l’action sociale un plan stratégique est déjà mis en place par les membres de la coalition pour relever les défis : ’’à travers des multiples activités, la coalition se propose de contribuer au renforcement de la culture de la paix durable, condition sine qua non d’un développement harmonieux et équilibré de la Guinée. Et de renforcer le partenariat entre les femmes et les hommes des autres institutions, organisations et réseaux nationaux et internationaux en matière de genre‘’, a déclaré la vice-présidente de la COFEPAD-GUINEE, Hadja Aissata Daffé.

Demba.

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,333SuiveursSuivre
19,700AbonnésS'abonner

Derniers articles