2.2 C
New York
samedi, janvier 28, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Éducation : Le centre international de recherche et de documentation « CIRD » fête l’an un de son existence


24 mars 2017, 24 mars 2018, jour pour jour cela fait aujourd’hui un an depuis que le centre international de recherche et de documentation a été crée. Ce centre est situé à Kipé, dans la commune de Ratoma. A cette occasion, les responsables dudit centre, ont organisé une conférence pour parler du progrès réalisé par leur centre après seulement une année de sa création. Ils ont également évoqué les perspectives.

Premier du genre en Guinée, le CIRD fête ce samedi, 24 mars 2018, sa première année d’existence. Dans son discours de circonstance, le directeur général de cet établissement de recherche et documentation Nicolas DECSTIN, a expliqué l’objectif de la rencontre.
« La première raison, c’est pour célébrer l’an 1 du CIRD, la première activité de ce centre international de recherche et de documentation. C’est une journée particulière après 52 semaines, mais c’est aussi voir l’avenir et lancer le centre de formation proprement dit » a t-il expliqué.
Poursuivant, le directeur général du CIRD a énuméré quelques progrès réalisés par son centre au cours de sa première année d’implantation.
« Chaque semaine, on a pu organiser une activité qui peut être une conférence-débat, la projection d’un filme, la célébration de la journée internationale des femmes, la célébration de la journée international de l’environnement et d’autres. Egalement, espace dédié aux différents pays comme la France, la Chine, etc….. Donc voilà, ces 50 réalisations. C’est-à-dire, une par semaine. Et puis, nous avons mis sur place un espace documentaire qui compte aujourd’hui 4 mille ouvrages. Voila, l’essentiel de nos activités pendant un an.
Avec ces différentes activités effectuées seulement après un an, le directeur général du centre international de recherche et de documentation se dit satisfait aujourd’hui plus qu’hier, mais qu’il n’est pas encore suffisamment satisfait par rapport à demain. Selon lui, beaucoup de choses restent à faire. Il compte doter le centre d’une connexion à travers la fibre optique, être sur satellite et avoir une relation avec les autres universités de la Guinée, de l’Afrique et du monde.
Mohamed Lamine Kaba
Pour fatala-infos
655326966

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,680SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles