2.8 C
New York
vendredi, février 3, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Exclusivité : L’UGTG donne 72h aux autorités pour déclencher sa grève 

Après quatre jours de leur rencontre avec le médiateur de la république sans suite favorable à leur plate forme revendicative, les responsables de l’union générale des travailleurs de guinée comptent passer à la vitesse supérieure. Ils menacent de déclencher une grève dans 72h s’ils n’obtiennent pas gain de cause.

Le préavis de grève déposé hier jeudi expire ce samedi 24 février 2018. Ce qui revient à dire que le lundi à venir un nouveau bras de fer pourrait opposer le Gouvernement guinéen à une autre branche syndicale.
Cette menace d’aller en grève prouve que la rencontre entre Mohamed Saïd Fofana et l’UGTG lundi dernier n’a pas donné grand chose. Pour les annonciateurs de la grève, le médiateur de la république a fait de son mieux mais le gouvernement manque de volonté de faire face à leurs préoccupations.
Profitant du micro de fatala-infos.net, le secrétaire adjoint de l’UGTG estime que les démarches de l’ex premier ministre auprès des autorités pour les amener à faire face aux revendications de sa branche syndicale ont peu de chance pour aboutir: « Ça ne sera pas facile pour le médiateur de la république, du moment où tout le monde ne partage pas les mêmes avis que lui, il peut avoir de bonne volonté pour régler le problème. Mais si le système qui est autour du président est plus fort que lui, il ne pourra que accepter ce qui se passe. Ce n’est pas de la mer à boire. Il faut juste avoir une volonté politique derrière pour que les choses se déclenchent».
A moins de 24h de la date butoire du délai donné par l’UGTG pour déclencher sa grève, rien ne rassure qu’elle puisse être évitée à la date prévue.

Ibrahima Camara

 Pour Fatala-infos 
622750332

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,692SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles