3.3 C
New York
mardi, janvier 31, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Feguifoot/Sanction contre Amadou Diaby : ses avocats rejettent et qualifient la décision de tract

Maître Adams Barry et Maître Ibrahim Maliki avocats de l’ancien premier vice-président de la Fédération guinéenne de Football étaient devant les médias ce samedi, 17 août 2019 pour éclairer la lanterne de l’opinion nationale et internationale sur ce qu’il qualifie de prétendus faits de corruption reproché à leur client Amadou Diaby.  

Selon ses avocats, le 1er vice-président sanctionné, de la Feguifoot est abasourdi d’apprendre par voie de presse une interdiction de toutes activités sportives pour sept (7) ans dont cinq (5) ans fermes et 25.000 euros d’amendes par un tract imputé à la commission d’éthique de la Fédération Guinéenne de Football, sans avoir été entendu et passe par la procédure de jugement et ce en violation flagrante des dispositions des articles 67 à 77 du Code d’éthique de la feguifoot en date du 27 mai 2019.

Pour eux, cette décision cabale, usant du même modus operandi que la décision de suspension provisoire No 02/29/07/19 du 29 juillet 2019, prise contre Amadou Diaby par la même Commission d’éthique, sur la foi de dénonciations calomnieuses de Paul Put. 

 Maitre Maliki Ibrahim a par ailleurs indiqué que leur client Amadou Diaby est serein et reste confiant que cette décision injuste et sans fondement sera sanctionnée par toute structure sérieuse et professionnelle de l’éthique. 

Toutefois, Cet avocat Malien a déclaré que la chronologie des faits, la boulimie et les frénésies entourant l’annonce des sanctions provisoires et définitives par un tract contre Amadou Diaby, la non tenue de la procédure de jugement par la Commission d’éthique, la déclaration par le rapport de fin d’instruction que la condamnation d’Amadou DIABY est fondée sur le libre arbitre de la Commission d’éthique le sanctionnant a sa fantaisie, les chicanes érigées par le président de la Commission d’éthique pour empêcher toute confrontation contradictoire devant la Commission d’éthique, entre Amadou DIABY et Paul Put, la fuit du Paul Put dès le lendemain du 08 août dernier, l’absence manifeste de preuves ou d’indices de corruption imputables ou rattachables à Amadou DIABY par Paul Put et ou la Commission d’éthique indiquent sur le peu de sérieux, l’infondement des décisions prises contre Amadou DIABY. Il estime qu’en même temps qu’ils sont expressifs de l’aspect immerge de l’iceberg de règlement de compte, d’acharnement gratuit, de cabales, de calomnies, de complot amoral et trivial dont la modeste personne Amadou DIABY est l’objet et la cible. 

Facinet Camara 655765079

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,688SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles