2.8 C
New York
vendredi, février 3, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Crise politique : Le ministre de l’unité nationale envisage de mettre en place un comité de veille et de suivi

 

C’est au cours d’un entretien avec des acteurs politiques dans un hôtel de la place que Gassama Diaby a fait de cette intiative. Apparemment préoccupé par la situation socio-politique que traverse le pays, le ministre de l’unité et de la citoyenneté compte contribuer à la priorisation du dialogue entre guinéens pour certains problèmes. 

Le constat révèle que le dialogue a du mal à se faire de la place entre les acteurs concernés à chaque fois que le pays fait face à une crise. La grève syndicale en cours depuis le 12 février 2018 en est une preuve. Pour que l’État accepte finalement de dialoguer avec les auteurs du mot d’ordre, il a fallu plusieurs cas de dégâts et de morts sur le terrain. Un état de fait qui a certainement poussé Gassama Diaby à penser à la création d’un comité de veille et de suivi. L’objectif sera de faire des sensibilisations à l’endroit des guinéens notamment les acteurs politiques sur l’importance du dialogue. Pour le patron du département en charge de l’unité et de la citoyenneté, le manque de concertation n’est pas sans conséquence: << Si entre nous le dialogue n’est pas une priorité de chacun, je crois que le tissu social se vera detruit. Donc, si nous arrivons à le detruire, la recherche de la justice n’aura aucun sens. En ce moment nous agravons la violence et l’injustice pour donner la force à la haine inter-ethnique.>>
Dans ce comité envisagé, des structures seront formées avec pour chacune une mission bien précise. Celle dite « technique » par exemple aura à collecter tout propos incitant à la haine et à la violence entre guinéens en collaboration avec la Haute Autorité de la Communication. Ensuite elle transmet le résultat du travail accompli à une autre structure appelée « éthique ». De son côté, elle convoque la personne accusée. Si cette dernière reconnait les faits retenus contre elle, deux obligations lui feront face. La première c’est de s’excuser publiquement et la seconde signer un engagement civique.
Cette initiative de Gassama Diaby correspond à sa promesse de poursuivre tout individu qui appellera au chaos. Mais ce que de nombreux guinéens attendent de voir c’est la suite. A moins que ce ministre fasse exception, la plupart de ceux qui ont promis n’ont tenu parole.

Mohamed Diakite 

Pour Fatala-infos

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,692SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles