15.3 C
New York
samedi, octobre 1, 2022

Buy now

spot_imgspot_img

Koundouwaka, le chef de file de la musique Guinéenne populaire

La musique Guinéenne authentique qui avait vraiment besoin leader est maintenant connu. Koundouwaka a pris le pouvoir et s’est, confortablement installé sur le trône de chef de file de la musique Guinéenne authentique qui avait vraiment besoin d’un leader. Musique à inspiration du terroir ? Le chanteur handicapé du pied droit, a montré encore une fois, le chemin. Écoutez, entièrement, l’opus Dodo et vous serez, plus, édifié.

 

Dans sa musique, on retrouve du Manè cassé, en variation avec le Yankadi très entrainant de la Basse Guinée. Un rythme qui donne la part belle aux percussions, le Djembéfolas est vraiment à l’aise. Ça je l’ai noté. Je ne suis pas un musicologue mais un vrai passionné et je crois que mes oreilles me trompent, rarement, sur cette musique.
En réalité, depuis que Koundouwaka a lancé sa carrière musicale, il n’est jamais sorti de ce qu’il sait mieux interpréter. A savoir le Manè et le Yankadi, même si sur certains titres comme ‘’Ma maman n’a pas raison’’ il y’a des accents étrangers mais la base musicale, est, entièrement, Guinéenne. Il casse tout sur son passage avec un seul titre promo, Dodo…
Koundouwaka qui a passé 4 ans à réaliser son nouvel album a pris tout son temps pour se trouver un chemin un peu mieux balisé dans ce genre musical qu’il a, pourtant, pris dans l’immense héritage de la musique du terroir.
Ils sont nombreux à se surnommer Ronaldo, Pélé, Messi, ou Sevchenko, je ne sais quoi d’autres, tous se reconnaitront. Leur identité musicale ? Afrobeat, Coupé Décalé, Mbalax… Pire, au lieu de fusionner pour proposer des musiques inspirées de notre riche terroir, ils brillent par leur plagiat. Du copier-coller des autres Africains. La honte !
Un accompagnement simple, maitrisé qui invite tant à l’écoute qu’à la danse. Voilà ce que propose le chanteur au pied magique de l’Afrique.
Il s’impose, désormais, comme étant le leader national de la musique Guinéenne du moment et j’en suis certain, que c’est l’album de la consécration internationale pour le Super Yéyé de Kindia.
La continuité musicale et la maturité dans le chant sont une sorte d’école pour tous les autres qui n’ont aucune identité musicale sur le plan local.
On est sorti du show de Koundouwaka avec l’espoir que la musique Guinéenne est encore là et bien là.
Cherif Djiba Sano, Cellule de communication

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,505SuiveursSuivre
20,100AbonnésS'abonner

Derniers articles