2.8 C
New York
vendredi, février 3, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Lutte contre les faux médicaments et cliniques clandestines:  »la Guinée a fait le plus gros bon attendu depuis 35 ans », se réjouit Dr Manizé Kolié

Dans un communiqué lu sur les antennes de la télévision nationale hier mardi, le président de la transition a instruit le CNRD et les professionnels de la santé à une rencontre ce mercredi 20 avril afin de mener une lutte sans merci contre la vente illicite des médicaments et la lutte contre l’installation des cliniques clandestines. Des fléaux selon lui, devenus un véritable danger pour la santé publique. Cette rencontre de concertation tenue à huis clos au Camp Samory Touré a réuni les autorités sanitaires, l’ordre national des médecins de Guinée et celui des pharmacies et officines privées de Guinée.

Au sortir de deux heures d’échanges, les représentants de ces corps médicaux s’est réjoui en ce qui lui concerne quant à la volonté de la junte d’assainir ce secteur. Selon le secrétaire général du syndicat des pharmacies et officines privées de Guinée, cette sortie des nouvelles autorités est inédite :  » quand j’ai suivi le communiqué hier, franchement j’ai cru que que c’est poisson d’avril du CNRD. Vers le matin quand je me suis réveillé j’ai que c’était une réalité  », s’est réjoui Dr Manizé Kolié.
De poursuivre :  » la Guinée a fait le plus gros bon attendu depuis 35 ans. Nous voulons assainir le secteur pharmaceutique et moraliser le secteur de la santé en général. On veut en finiravec la vente illicite des médicaments chez nous. Vous le savez les dégâts que cela cause dans notre pays. Donc le point de cette première réunion c’était de nous accorder que c’est le début de la fin contre la vente du système des faux médicaments prohibés. Vous savez que notre est devenu la plaque tournante de la vente des faux médicaments pas seulement de la sous région mais aussi du continent. Donc nous allons engager à lutter contre celà en Guinée  » a-t-il promis.

Une réunion technique est le mercredi prochain au ministère de la santé et de l’hygiène publique entre le département de tutelle et les structures professionnelles de santé pour prendre des décisions idoines.

Demba 666 18 50 11

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,692SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles