2.2 C
New York
samedi, janvier 28, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Mamadou Gnangnale Barry: « la SOGUIPA n’a pas seulement besoin de réformes mais d’une révolution »

Les travailleurs de la SOGUIPAH ont battu le pavé ces derniers temps pour dénoncer leurs conditions de vie et de travail. Mais aussi demander le départ de leur actuel Directeur général à la tête de la société qu’ils accusent de mauvaise gestion. Ces cris de coeur semblent être bien entendu par les nouvelles autorités. Lors d’une conférence de presse ce vendredi, 15 avril 2022, le Ministre de l’agriculture et de l’élevage dit avoir pris cette situation à bras le corps. Dans ce cas, il a fait savoir que son département sur instructions du président de la transition est en train de prendre une batterie de mesure pour apporter des solutions de façon définitive aux problèmes qui entravent le bon fonctionnement de la SOGUIPAH.

Mamadou Gnangnalé Barry, en répondant la question d’un journaliste sur ce sujet a laissé entendre que SOGUIPAH a été très mal gérée ces dernières décennies et même actuellement.

Pour y remédier, il a déclaré que la société n’a pas seulement besoin de réformes mais d’une révolution.
« La SOGUIPAH est une entreprise qui n’a pas été bien gérée ces dernières années et qui n’est pas non plus bien gérée actuellement. C’est une entreprise qui n’a pas tenu de conseil d’administration pendant une dizaine d’années. Hier le président a interpellé tous les ministres de tout faire pour tenir le conseil d’administration des entreprises publiques. Mais sans conseil d’administration, toute société publique ne peut pas être bien gérée. C’est une entreprise qui a aussi un effectif très grand par rapport à ses besoins. Sincèrement parlant, la SOGUIPAH n’a pas seulement besoin de réformes mais d’une révolution. On doit rompre complètement avec la manière dont la SOGUIPAH a été gérée. C’est une entreprise qui a du mal à payer ses planteurs. C’est vraiment choquant que les gens plantent puis saignent , tout ça là c’est des travaux fastidieux et après attendre six (6) mois avant d’être payer », déplore le Ministre de l’agriculture.

Il poursuit en rassurant qu’il est conscient de la situation : « je peux vous rassurer que même hier à la présidence, on a parlé de la SOGUIPAH. Nous sommes une équipe qui veut trouver des solutions définitives et graduelles aux problèmes. On est pas pressé, le débat, ce n’est pas il faut enlever ou mettre telle ni de garder le bureau ici ou là-bas. D’ailleurs on a transféré le bureau à Djiéké, il y avait environ 170 personnes à Conakry, on a demandé de ramener ça à 10 personnes. C’est incroyable que depuis 1990, le DG, première personnalité est à Conakry et l’entreprise se trouve à Yomou et n’effectue le déplacement pour aller visiter l’entreprise deux ou trois fois par an. Et j’aurais même appris que certains responsables prenaient l’avion au Liberia ensuite venir visiter pour éviter la route », souligne t-il.

Le Ministre de l’agriculture et de l’élevage rassure les travailleurs que le département fera tout pour que SOGUIPAH fonctionne normalement.
« Nous allons faire de la SOGUIPAH une entreprise normale. C’est cette année là, on va faire ça à la SOGUIPA et je peux vous rassuré qu’on va le faire en tout cas, si on ne fait pas, le président ne fera pas de cadeau. Il ne peut pas accepter qu’on reste à Conakry ici que les gens sont dans les plantations là-bas. Si vous voyez dans quelle condition ces gens travaillent, tous les efforts qu’ils font, c’est inadmissible qu’on ne prenne pas les décisions qu’il faut. Personne ne peut empêcher le président de la transition de faire ce qui est bien pour le pays », rassure Mamadou Gangnalé Barry, Ministre de l’agriculture et de l’élevage.

Facinet Camara 620794714

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,680SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles