12 C
New York
lundi, janvier 30, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Mohamed Kaba du PADES sur l’arrestation de Sekou Koundouno et Fonike Mengue : « c’est une intimidation, le pouvoir est en train de paniquer »

Il y a quelques jours, deux activistes du Front National pour la Défense de la Constitution FNDC ont été arrêté par la DPJ avant d’être libéré quelques heures après. Cette interpellation n’a pas laissé le Coordinateur administratif du parti des démocrates pour l’espoir indifférent. Lors de leur Assemblée hebdomadaire ce samedi, 20 juillet 2019 au siège du parti à Nongo, Mohamed Kaba pense que c’est une stratégie que le pouvoir utilise pour intimider les opposants au 3eme mandat.

« Après qu’ils ont échoué de mobiliser les populations au tour de leur projet satanique, ils veulent passer par l’intimidation. C’est une nouvelle stratégie utilisée par le pouvoir pour intimider les opposants au 3eme mandat ou de la nouvelle constitution. Ils ont tout essayé, ils ont distribué de l’argent public partout, ils ont forcé les populations à sortir mais vous avez vu les résultats partout où ils sont passé la population a boudé. Même Kankan qui est sensé d’être le fief du pouvoir, les populations ont refusé de s’associer a un projet qui est contre la démocratie. Alors ce qu’ils ont décidé de faire c’est d’intimider les opposants au 3eme mandat », dénonce le Coordinateur administratif du PADES.

Pour lui, c’est le motif qui sous-entend l’interpellation des militants du FNDC et trouve cela ridicule. Il estime que le pouvoir est en train de paniquer de la force du FNDC sur le terrain.

« C’est vraiment ridicule, pour des questions de t-short on arrête les citoyens, on les prive de leur liberté, on les emprisonne parce que tout simplement ils ont porté les t-shorts du FNDC là où ils ont fait confectionné les t-shorts du FNDC. Cette action veut dire deux choses, ça veut dire que le pouvoir a compris que les populations ne sont pas avec lui mais il a aussi compris qu’il y a la panique, le pouvoir est en train de paniquer. Parce que arrêté quel qu’un pour une question de t-short c’est vraiment quelque chose qu’on ne peut pas comprendre dans un État de droit », a t-il déclaré.

Face à ce qu’il qualifie de combat democratique Mohamed Kaba a interpellé les militants du PADES qui sont engagé dans la cause du FNDC, de continuer à se battre dans ce sens parce que dit-il vous avez vu les résultats, vous avez vu les actions sur le terrain, ça fait peur.

« Nous ne devons pas nous laisser intimider, nous ne devons pas avoir peur des façons de faire, vous avez la loi avec vous. Aucun pouvoir ne pourra rester éternellement, le pouvoir c’est la rotation, l’alternance soyons fort et unis sur le combat que nous sommes en train de faire, que personne ne nous décourage sur ce chemin de la démocratie. Il faut que nous soyons visigilant par ce que nous sommes en train de partir dans un processus qui risque de nous endormir et de nous détourner de notre objectif principal qui est de balayer ce pouvoir en 2020 », lance le Coordinateur administratif du PADES.

Facinet Camara 655765079

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,683SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles