4 C
New York
vendredi, janvier 27, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Sport guinéen : Aboubacry Ba parle des mérites de feu Aboubacar Kanté, du Doyen Pathé Diallo et de Kabinet Kouayate

Invité ce samedi par la direction de l’Institut supérieur de l’information et de la communication (ISIC), à une conférence débat sous le thème « avec le journalisme sportif, vivons l’expérience des professionnels » , le directeur direction général du groupe de presse CIS-Media à loué les mérites des journalistes sportifs guinéens. Aboubakry Ba a cité entre autres : Feu doyen Pathe Diallo, Kabinet Kouyate, Aboubacar Kanté comme des références pour la presse sportive africaine.

Le conférencier précise que la Guinée est une grande nation de football et qui a connue des icônes qui aujourd’hui constituent des idoles pour la jeune génération de la presse sportive en Afrique. << Peut être les jeunes guinéens ne s’en rendent pas compte. Sénégalais que je suis, je reconnais que la Guinée a connue des grands journalistes sportifs. Ne vous y trompez pas! Il s’agit de Aboubacar Kante, Kabinet Kouyaté, Pathé Diallo, Gaousou Diaby et Gassim Sylla qui sont bien connus au Sénégal et ailleurs par leurs talents. Je vous avoue que ces journalistes ont été des références pour le continent Africain à travers les exploits du club Hafia 77. Vous allez comprendre par le passe, en grande partie des articles de presse étrangère, notamment : france foot et l’équipe ne pouvaient à l’époque parler du sport guinéen sans pourtant citer ces personnes ou reproduire leur citation. Cela prouve à suffisance que la presse sportive guinéenne est une référence absolue. Mais aujourd’hui on parle peu de ces journalistes sportifs guinéens. Ce, pour cause de faibles résultats des équipes guinéennes qu’au paravent. Malgré tout cela, il existe encore peu d’engouement dans les différents matchs du championnat en Guinée. Cette presse sportive est toujours la pour son dynamisme >> affirme Aboubacry Ba.
Autres choses dont il a fait mention, c’est le critère d’un vrai journaliste sportif. Pour lui, on n’est journaliste sportif pas qui le veut, mais qui le peut : << En parlant du journalisme sportif beaucoup de gens font erreurs. Je suis journaliste sportif parce que je connais le football ou autre discipline sportive non. Alors pour être journaliste sportif, il faut forcément passer à l’école de journalisme ou suivre des formations à ce niveau afin de se réclamer de la corporation. Après tu es libre d’aller dans n’importe quelle discipline >> conclut le débatteur.
Pour les organisateurs cette conférence est une façon de mieux préparer les étudiants avant leur fin de cycles. Quant au Directeur général adjoint des études de l’ISIC de Kountia, Elhadj Mamady Yaya Cissé, il a rassuré que les initiatives du genre seront organisées dans les jours à venir.

Mohamed Diakite
Pour fatala-infos
623 94 13 72

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,680SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles