4 C
New York
samedi, janvier 28, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Affaire/nouvelle Constitution pour la Guinée: Amadou Baldé du « PADES » s’inquiète de la situation actuelle du pays

Depuis un certain temps, les sirènes révisionnistes sont sur le terrain pour faire la promotion d’une nouvelle Constitution en Guinée. Partout où ces propagandistes sont passés, on a assisté à des scènes de violence entre les pros et contre une nouvelle Constitution. À l’occasion de leur assemblée hebdomadaire de ce samedi, 04 mai 2019, Amadou Balde, membre de la coordination du parti des Démocrates pour l’espoir (PADES) s’est dit inquiète de cette situation. Il estime que le pays est en danger parce que la première loi du pays qui est la constitution est en train d’être violer.

<< Il faut reconnaître quelques choses, le pays est en dange, il ne faut avoir peur de prononcer le mot. Il est en dange en ce sens que ce qui appartient à tout le monde est en train d’être confisqué par une poignée de personne qui cherchent leurs intérêts et qui sont prêts à envoyer le pays dans l’enfer pour pouvoir sauvegarder leurs intérêts>>, denonce t-il.

Ce responsable politique du parti des Démocrates pour l’espoir estime que l’heure est grave, sur tout le territoire national, il y a des mouvements de contestation sont en train de naître pour s’opposer à une histoire de nouvelles Constitution. Mais, on refuse que des personnes expriment leur opinion pour défendre cette Constitution là, chose qu’il estime que la République est en danger.

<< Il y a des évènements malheureusement qui se sont produits à Coyah, Boke, Fria et Kankan tout récemment ou on a violenté les citoyens qui sont contre le projet de nouvelle Constitution. Nous savons comment tout cela s’est passé, l’opinion nationale et internationale ont été témoins. Tout cela a été planifié et orchestré parce qu’on veut museler, stopper toute personne qui serait contre la révision constitutionnelle. Alors que la démocratie donne la liberté à chacun de s’exprimer. Le pouvoir est en train de mettre en place une stratégie qui consiste à violenter toute personne qui protesterait contre l’idée du troisième mandat. Par contre, leur promoteurs sont sécurisés, encadrés même par les gendarmes. Voilà des situations que nous estimons être très dangereuses pour un pays>>, déclare le chargé de suivi et évaluation du PADES.

Pour lui c’est une situation qu’il faut combattre avec la dernière énergie et c’est ce que le PADES est en train de faire. Il indique qu’à Kankan par exemple, les militants du PADES et les membres du Front National pour la défense de la construction FNDC qui ont voulu exprimer leur opposition à un troisième mandat ont été sauvagement violentés et pourchassés par les militants du RPG ARC-EN-CIEL.


<< Ils sont allés se réfugier au niveau du siège du PADES, c’est là où on a profité pour aller cacher les portes, les fenêtres, ils ont détruit tout ce qui était la dans. Une situation que estimons être très déplorable>>, s’insurge Amadou Balde, membre de la coordination du PADES avant d’ajouter qu’ils vont porter plainte pour violation de domicile et de vandalisme de leurs installations.

Facinet Camara
620794714


Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,680SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles