4 C
New York
vendredi, janvier 27, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Autonomisation de la couche féminine : une trentaine de Femmes Guinéennes en apprentissage des techniques de transformation des produits agroalimentaires

Pour traduire son idéal en acte concret et vue la vulnérabilité des femmes et leur courage dans les activités socioéconomiques de notre pays, le Ministère de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance a initié le programme d’appui à l’entrepreneuriat et à l’autonomisation des femmes en vue de résorber certaines difficultés.

C’est dans sens que le département a ouvert ce mardi 27 août 2019, un atelier de trois jours de formation d’une trentaine de formatrices en techniques de transformation des produits agroalimentaires a base de fruits et légumes. La rencontre vise à doter ces femmes des outils de transformation des produits agroalimentaires. Ces femmes sont venus des différents centres d’autonomisation féminine et groupements de Conakry.

Ce programme qui rentre dans sa phase finale est financé conjointement par le gouvernement guinéen à travers le budget national de développement et le programme des nations unies pour le développement PNUD pour une durée d’environ 2 ans.

Selon Sama Kaba, secrétaire générale du Ministère de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance qui a ouvert les travaux de cette formation, la guinée est un pays à forte pluviométrie qui favorise les développement des activités agricoles et la cueillette des produits forestiers qui constituent les matières premières pour la transformation agroindustrie.


« Les fruits locaux sont des fruits très populaires et très appréciés et leur consommation est en plein succès car les populations locales sont en plus en plus conscientes de l’impact positif de leur consommation sur la santé notamment en terme d’apport vitaminique. La consommation des produits Sirops et confiture est majoritairement investi par les femmes à travers leurs organisations qu’elles essayent tant bien que mal de mettre sur le marché des produits de qualités », a t-elle indiqué avant de rappeler quelques difficultés liées a la transformation des produits locaux en guinée.


« Cependant, la saisonnalité des produits conjugué à l’inorganisation de la collecte et du suivi de distribution, l’absence des équipements adéquats, l’inaccessibilité et la cherté des emballages constitue les principales contraintes au développement d’unité de transformation des produits locaux et plus les normes de transformation et du conditionnement ne sont pas ou peu connu avec conséquence une hétérogénéité au niveau de la qualité de nos produits mais aussi un risque pour les consommateurs », ajoute la Ministre Sama Kaba.

Pourtant poursuit- elle, ces produits peuvent être fabriqué à l’échelle familiale, semi-industrielle et industrielle ainsi ces produits seront disponibles pour toute l’année, les pertes pos-recoltes seront diminué, les excédents de production et les invendus seront valorisés. En plus, de nouvelles unités de transformation pourraient être installé avec la création d’emploi et l’augmentation des revenus des femmes et des producteurs.

Facinet Camara 620794714

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,680SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles