3.3 C
New York
mardi, janvier 31, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

BEPC : c’est le ministre Moustapha Mamy Diaby qui a lancé l’épreuve de Rédaction à Matoto

A l’instar des autres communes de la ville de Conakry, le BEPC a débuté ce lundi à Matoto et c’est le lycée Ahmed Sekou Touré, qui a servi de cadre au lancement de la première épreuve. Au niveau de ce centre, ils sont 695 candidats dont 308 filles. Ces candidats sont encadrés par 44 surveillants. C’est le ministre des postes et télécommunications et de l’économie numérique qui a présidé l’ouverture de la première enveloppe. Avant de lancer le sujet, Moustapha Mamy Diaby a prodigué des sages conseils aux candidats.

Comme les autres années, le brevet d’étude du premier cycle a commencé par le sujet de Rédaction. Devant les candidats, le ministre des postes et télécommunications Moustapha Mamy Diaby a dit ceci:

 » ce que j’ai a dire aux candidats, c’est de considérer l’examen qui est le brevet d’étude du premier cycle comme etant une formalité académique qui permet à l’élève de mériter son passage du collège vers le lycée. Et de dire que quand on veut batir une nation, on commence par bâtir les enfants de la nation. C’est à travers les ressources qualifiees, qu’on peut développer de façon harmonieuse nos infrastructures », a dit le ministre.

Même son de cloche chez Momo Bangoura, superviseur national.

« Ce qu’on vous demande, c’est d’être assidu et travailler correctement sans aucune fraude. Comme vous le savez cette année encore, on dit que la tolérance zéro. Je sais que ce message est resté dans les oreilles et l’esprit de chacun de vous. Et surtout, sachez que vous êtes les futurs cadres de demain », déclare-t-il.

Pour sa part, le direteur communal de l’éducation de Matoto Daouda Doumbouya est revenu sur les mesures prises par son équipe pour le bon déroulement de cet examen dans sa juridiction.

 » nous avons interdit tout regroupement aux alentours des centres, et les voiles aussi doivent correctes. Le téléphone aussi est interdis aux candidats et aux surveillants. Les mêmes surveillants sont rappelés a bien veiller sur les candidats durant tout au long de l’examen », a réitéré le premier responsable chargé à l’éducation dans la commune de Matoto.

Cette année dans la commune de Matoto, ils sont au total 23660 dont 11424 filles qui sont concernées au BEPC session 2019. Ces candidats sont répartis entre 55 centres et encadrés par 1546 surveillants.


Salima KABA
655 32 69 66

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,688SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles