2.8 C
New York
vendredi, février 3, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Célébration de la fête de Pâque : l’homélie de père de l’église catholique de Tombolia porte sur résurrection de Christ  

Les fidèles chrétiens de Guinée a l’instar de leurs coreligionnaires du monde entier ont célébré ce dimanche la Pâques ou la résurrection de Jésus Christ. A l’eglise catholique de Tombolia, l’homélie du prête Prince Bastien a porté essentiellement sur la résurrection de Jésus Christ. 

Ils étaient nombreux à prendre part à la messe. Une prière qui a essentiellement portée sur ce grand mystère de la vie chrétienne, ses épreuves et ses implications dans la vie de l’église.
La Pâques révèle la résurrection de Jésus Christ à ses fidèles qu’il est vivant et qu’il vit dans leurs cœurs. Cette résurrection que célèbre à ce jour du dimanche 1er avril 2018, le monde chrétien est un mystère qui interpelle chaque fidèle, un engagement qui permet de découvrir sa grâce. Père Denis, Salésien de Don Bosco a dirigé la prière : «c’est une homélie qui a porté sur la résurrection et les effets de la résurrection. Nous nous laissons interpeller par ce grand mystère de la vie chrétienne et ses implications dans notre vie comme chrétiens et comme engagement dans la vie sociale et dans la vie de l’église. Nous nous sommes mis à contempler le mystère de la résurrection comme le mystère que nous célébrons, et comme le mystère qui interpelle chaque chrétien dans le témoignage qu’il a à offrir. C’est un engagement de tous chrétiens, qui, à la lumière de cette contemplation, découvre la grâce et la résurrection dans sa vie », expliqué t-il.
Après quarante jours de carême et de démarche pénitentielle dont l’objectif était de célébrer la Pâque,l’une des fidèles ne cache pas ses sentiments : « je suis heureuse de célébrer cette nième pâque. L’homélie qui portait sur la résurrection de Jésus Christ nous a appris plein de choses. Indiqué…
Comme notre cette première intervenante, ces autres fidèles se disent être fiers d’êtres témoins d’une façon ou d’une autre à la résurrection du Christ. Nyanga Komata Goumon et Andrée Milimouno tous des fidèles de la paroisse Bien heureuse Anne-Marie Javouhet de Nongo ont exprimé leurs sentiments de satisfaction, car pour eux, après avoir passé quarante jours de jeun, l’on ne peut qu’être dans la joie.

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,692SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles