20.1 C
New York
jeudi, août 18, 2022

Buy now

spot_imgspot_img

Guinée: Après sa participation au congrès de l’AIMF, la délégation de l’ONG « Environnement plus regagne » Conakry

La délégation de l’ONG « Environnement Plus » et l’Association Jeunesse Art et culture « Maraguiri » ont regagné Conakry dans l’après de ce dimanche, 03 juillet 2022, après une semaine de séjour de travail dans la capitale Ivoirienne où elles ont participé au congrès de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) et Cop des Villes.
 A leurs descentes de l’avion au tarmac de l’aéroport international d’Ahmed Sékou Touré, Alseny Bangoura, El hadji Aboubacar Sylla et Amilie Sylla ont été reçus par leurs membres massivement mobilisés.
Devant les journalistes, Alseny Bangoura, représentant de l’association jeunesse art et culture « Maraguiri », a indiqué que la rencontre d’Abidjan était axé sur la protection de l’environnement, l’adaptation au changement climatique et la gestion des déchets dans les communes.
« Nous avons été invités par l’association internationale des maires francophones AIMF avec sa présidente Maire de Paris  Hannes IGalvo a participer au congrès des maires a Abidjan et aussi participer à la première Cop des Villes. Donc cela nous a donné beaucoup d’idée dans la gestion des déchets et aussi comment est-ce qu’on peut impliquer les populations dans la gestion mais aussi dans la préservation de la forêt. Aujourd’hui, nous revenons avec beaucoup de contacts, beaucoup de connaissances. Ces contacts déjà nous a permis de savoir que les autres villes sont en avance par rapport aux villes guinéennes. Nous sommes revenus pour mettre des bouchées doubles pour mettre beaucoup de projet afin que l’association internationale des maires francophones puisse nous appuyer à préserver les plages guinéennes mais aussi à prendre de l’avant sur toutes les questions climatiques qui secouent aujourd’hui le monde entier. Nous sommes revenus, moi  et mon équipe avec les ONG environnement plus, maraguiri Guinée mais aussi les Villes qui ont été invitées, la Mairie de Boffa, la Commune de Matam et aussi la Ville de Kindia qui est beaucoup plus en avance dans le cadre de la gestion des déchets liquides pour qu’ensemble nous donnons la main pour travailler en synergie afin de faire émerger les projets qui peuvent aider les populations guinéennes et aussi faire avancer la question de la préservation de l’environnement dans notre pays », souligne t-il.
De son côté, El hadji Aboubacar Sylla, chef de délégation et président de l’ONG environnement plus de Kobaya, ce congrès et Cop des villes leur a permis de renforcer leurs capacités dans la gestion des déchets. De retour au pays, participants souhaitent mettre en œuvre les connaissances acquises lors de la rencontre en vue de participer activement a la protection de l’environnement en Guinée.
« On a eu beaucoup d’expérience, on revient chez nous pour la mise en pratique des expériences qu’on a eu là-bas chez nous parce que tout ce qu’on fait aujourd’hui, on le fait pour la Guinée. Donc on va accompagner le gouvernement de transition pour que l’expérience qu’on a eu là-bas soit mis en oeuvre en Guinée afin que le pays bouge. On ne peut dire toujours attendre le gouvernement, tout le monde doit faire sa partition surtout des ONG. On demande au gouvernement d’accompagner les ONG qui sont capables de faire l’affaire de la Guinée, l’affaire de la Guinée c’est nous tous donc il faut que tout le monde travail. Tout ce qu’on a appris, on va faire ça chez nous pour accompagner le gouvernement de la transition. Après cette formation, on va faire des projets qu’on va réaliser dans le domaine de l’environnement qu’on va présenter au gouvernement », indique le président de l’ONG environnement plus.
Pour Amilie Sylla, volontaire en service civique dans l’ONG environnement plus, ça été un grand honneur pour eux de participer au congrès de l’AIMF l’association internationale des maires francophones. La rencontre leur a également permis d’écouter les témoignages de plusieurs Villes africaines et européennes sur le changement climatique, adaptation au changement climatique, la gestion des déchets et la protection de l’environnement.
« Nous avons pu discuter avec les Maires de ces villes et nous avons pu mettre en place des partenariats afin que l’AIMF puisse soutenir aussi les Communes guinéennes dans le cadre de l’adaptation au changement climatique et à la gestion des déchets. Il y avait plus de 400 délégations francophones que ce soit des délégations africaines et des délégations européennes. On aimerait mettre en place des projets pour faire participer les populations parce qu’on s’est rendu compte la-bas qu’il faut impliquer les populations pour qu’elles puissent comprendre l’importance de la préservation de l’environnement. On va également demander de l’aide au gouvernement et aux maires des Communes guinéennes afin d’avoir des soutiens financiers pour pouvoir mettre en place des projets comme Kagnaki, où on aimerait mettre en place un projet de reboisement et de gestion des déchets », mentionne t-elle.
Il faut rappeler que l’ONG environnement plus vise à sensibiliser les populations surtout les jeunes sur la protection de l’environnement et participe également à la gestion des déchets et l’assainissement.
Facinet Camara
620794714

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,433SuiveursSuivre
20,000AbonnésS'abonner

Derniers articles