4 C
New York
samedi, janvier 28, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Guinée : vers la création d’un marché à des fins de développement et l’utilisation des ressources du Biogaz

Pour réduire la pollution de l’environnement à travers du gaz à effet de serre, le ministère de l’environnement et ses partenaires ont initié un projet de création d’un marché pour le développement et l’utilisation des ressources du Biogaz en Guinée. Depuis plus d’un an, ce projet est en cours d’exécution. Pour faire une évaluation à mi-parcours du projet, le comité de pilotage à tenu une réunion ce jeudi, 07 février 2019 a Conakry.

 

Dans son intervention, Gaoussou Sylla, Président du comité de pilotage du projet a rappelé l’objectif de cette réunion. Il indique que cette rencontre vise à faire l’examen du niveau de mise en œuvre du projet, l’évaluation des principaux résultats atteints par rapport aux résultats attendus inscrits dans le PTA 2018, les contraintes et difficultés majeures rencontrées en vue de dégager les orientations nécessaires et faire des recommandations.

 

Le président du comité de pilotage souligne par la suite que les résultats attendus de cette rencontre sont entre autres: information des membres sur les activités et les résultats obtenus dans la mise en œuvre du projet au cours de l’année 2018 pour une meilleure compréhension des difficultés rencontrées leur permettant d’envisager les solutions idoines; Discuter, amander et adopter à l’unanimité des membres le plan de travail annuel(PTA) 2019 proposé par l’unité de gestion du projet; examiner des recommandations de la revue à mi-parcours du projet Biogaz et la définition des modalités de suivi; Formuler des recommandations pertinentes pour faciliter l’atteinte des objectifs visés dans la mise en œuvre du PTA 2019.

 

Éloi Kouadio représentant résident adjoint du programme des Nations Unies en Guinée à quant-à lui dit que la création du marché de Biogaz obéit à trois principes.
Le premier, c’est la maîtrise de la technologie, de mise en cubes des matières organiques, le deuxième principe, c’est l’intérêt que les communautés elles-mêmes manifestent pour aller vers cette technologie et le troisième principe est que les opérateurs indépendants puissent être les constructeurs de cette technologie qu’ils mettent à la disposition des populations bénéficiaires. Cela pour faire en sorte que la technologie puisse être diffuser, vulgariser au bénéfice du plus grand nombre de la population.

L’objectif visé à long terme, c’est de réduire le gaz à effet de serre qui met la pression sur les ressources lumineuses. L’utilisation du charbon de bois, du bois de chauffe, la dégradation de couvert forestier.

 

Il précise qu’ils ont déjà les résultats concrèts, au total 800 Biogaz qui ont été installés dans beaucoup de communautés, dont 60 communes rurales dans certaines préfecture du pays. Selon lui, la poursuite de ce programme va permettre à des populations reculées d’avoir accès à une énergie propre à leur portée. C’est une technologie alternative qui est simple mais qui demande une implication forte des bénéficiaires eux-mêmes.

 

Facinet Camara
620794714

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,680SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles