2.2 C
New York
samedi, janvier 28, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Guinée : vers la validation d’une nouvelle loi sur le régime des Associations

Dans le souci de réadapter la loi L013 sur le régime des Associations en Guinée au contexte actuel du pays, le Ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation appuyé par le programme des nations unies pour le développement (PNUD), a organisé ce vendredi, 26 janvier 2019, un atelier de validation de l’avant-projet de ladite loi. Cette rencontre de partage et d’échanges a regroupé une trentaine des  ONGs, Associations et des cadres des départements sectoriels.

 

Selon Lancey Condé, conseiller à la gouvernance au ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation, la recherche des conditions favorables passe nécessairement par la bonne préparation et la mise en place d’un cadre approprié et adapté aux réalités et au contexte actuel de l’évolution du secteur des associations en Guinée.

Le cadre juridique et réglementaire avec l’évolution actuelle mérite d’être amélioré, revisité pour une meilleure efficacité. Pour qu’il ait développement équilibré et harmonieux dit-il, il faudrait que tous les acteurs impliqués s’investissent dans la recherche des moyens permettant d’atteindre les objectifs. Cet avant-projet de loi est d’extrême importance quand on sait que les ONGs, les associations jouent un rôle extrêmement important dans l’amorce du développement à la base. Car ajoute-t-il tout pays qui veut se développer s’investisse efficacement et durable dans la bonne gouvernance parce que la bonne gouvernance est la base de la démocratie.

 Le représentant adjoint du PNUD a pour sa part indiqué que son institution accompagnons le gouvernement Guinéen à travers le Ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation en matière de renforcement de son dispositif législatif et réglementaire pour la mise en place des Associations qui répondent aux règles et aux normes de la Guinée. Il souligne que cet atelier est la phase finale d’un long processus qui a démarré par des consultations régionales. 

« Ces consultations ont été menées en vue de procéder à la révision de la loi L013 de manière à l’adapter aux évolutions opérées dans le pays. C’est ainsi qu’une commission régionale de relecture de l’avant-projet de loi qui va faire l’objet d’une relecture finale pour une validation. Le processus de la révision de la loi L013 a tenu compte de la diversité des partenaires impliqués. Les acteurs de la société civile ont été pleinement associés à travers des structures faîtières. Les experts nationaux qui connaissent bien comment la société civile fonctionnent, les enjeux du développement. Ce qui nous donne aujourd’hui un avant-projet que nous estimons être bien structurés, bien élaboré avec le contenu qui reflète les réalités actuelles de la Guinée. Au regard de l’attente de la société civile en terme de contribution participative à la bonne gouvernance dans le pays », explique le représentant adjoint du PNUD.

Les participants à cette rencontre ont la lourde responsabilité d’apprécier la nouvelle mouture de la proposition de la loi L013,  revisitée, aussi de la valider avant la saisine du gouvernement pour sa transmission à l’Assemblée nationale pour son adoption.

Facinet Camara

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,680SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles