12 C
New York
lundi, janvier 30, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

L’Association pour la Formation, l’Insertion et la Réinsertion pour le Développement de la Guinée « AFIRDEG » en ordre de bataille contre la migration irrégulière en Guinée

Selon les statistiques l’OIM 4000 jeunes migrants de la région
subsaharienne ont perdus leur vie en tentant de rejoindre l’Europe
qu’ils considèrent comme eldorado à la recherche du bonheur. La Guinée n’est pas en marge de ce phénomène, à la même année 13 mille guinéens ont été enregistré dans tout l’Europe. Pour inverser cette tendance, l’Association pour la Formation, l’Insertion et la Réinsertion pour le développement de la guinée a entamé une série de campagne de sensibilisation dans certains établissements scolaires de la Capitale
Conakry. Ce mardi 14 mai 2019, les membres de cette association ont
animé une conférence débat pour sensibiliser les élèves du lycée 02
octobre de Kaloum. Elle s’est déroulée sous le thème « Jeunes et
filles, femmes de Guinée, l’immigration choisie vaut mieux que celle
subie»


Pour Madame Gnama Martine Traoré, présidente l’Association pour la
formation l’insertion et la réinsertion pour le développement en
guinée (AFRIDEG), cette association a été créée en France  pour une
ambition d’aider les guinéens vivant dans ce pays plus
particulièrement les migrants pour leur insertion et réinsertion.
Elle estime que la migration clandestine amène beaucoup de nos
compatriotes à vivre dans les situations difficiles en Europe.

« C’est pourquoi, Nous avons décidé non seulement de venir en guinée en vue de sensibiliser les jeunes et les femmes guinéennes sur le fléau qui
continue à endeuiller et appauvrir la plus part des famille. Cela à
travers colloques au cours desquels des questions liées à la migration
irrégulière seront débattues
», explique t-elle.


Elle poursuit en disant que les statistiques données par l’OIM en 2018
font état d’au moins 4000 jeunes migrants venus de la région
subsaharienne qui ont perdu leur vie. 13 mille guinéens ont été
enregistrés dans les camps des migrants en Europe. Vue ces réalités
qui désherbent notre pays, l’ambition de leur ONG est que
l’immigration soit choisi par les jeunes et femmes guinéennes en lieu
et place de celle subie. Pour y arriver dit-elle, nous souhaitons
l’implication de tout un chacun surtout les parents dans le cadre de
la sensibilisation des jeunes et des femmes parce que c’est possible
de rester en guinée et de réussir.


Macki Guissé, conférencier a mis un accent sur l’importance du thème
de la rencontre. Il indique que cette conférence de sensibilisation et
éducation citoyenne, vise amener les jeunes écoliers à choisirent de
restes chez soi et leurs dire qu’on peut réussir sans prendre un pas
vers l’occident. Il estime qu’il faut préparer mentalement les jeunes
de ne pas avoir le rêve de l’occident, être conscient de ne pas se
laisser entrainer par les canaux de communication qui inonde notre
environnement aujourd’hui surtout les réseaux sociaux.


Facinet Camara
620794714

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,683SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles