15.3 C
New York
samedi, octobre 1, 2022

Buy now

spot_imgspot_img

Mingo N’Dataro malade : le Ministère de la culture déplore les rumeurs faisant état de l’abandon du comédien(communiqué)

Le Ministère de la Culture, du Tourisme et de l´Artisanat constate avec regret qu’une certaine rumeur faisant état d´abandon d´un artiste malade se répand sur les réseaux sociaux depuis quelques jours.

Cette rumeur fait suite à la diffusion d´une vidéo dans laquelle l´intéressé parle de sa maladie et sollicite l´aide des personnes de bonne volonté et singulièrement celle du Président de la Transition, Colonel Mamadi DOUMBOUYA pour sa prise en charge et son évacuation à l´hôpital de Nantes, en France.

Cette situation est d´autant regrettable que l´auteur de la vidéo est admis en traitement à la Clinique Internationale de Camayenne, grâce à l´intervention du Ministre de la Culture qui exécute les instructions du Chef de l´Etat qui a pris l´engagement lors d´une rencontre avec les acteurs culturels de prendre en charge tous les artistes malades, de Yomou jusqu´à Kassa.

C’est dans ce cadre que l´artiste Mingo Ndataro, suit des soins dans cette structure. Durant les premières semaines de son admission à l’hôpital, tous les frais y afférents ont été pris en charge par la Présidence de la République.

Il faut rappeler que cet artiste n´est pas le seul à bénéficier de cette mesure Présidentielle d´assistance aux artistes en détresse. En effet, plusieurs d’entre eux ont eu ce privilège tels que Sow Bailo et sa fille, Abdoulaye Breveté, Fatoumata Kanté, feue Kady Babara, Feu Kountoko et Nkoro Mamoudou dit Kolon Sodia qui a d’ailleurs été évacué pour des soins à Tunis qui ont duré plusieurs semaines. D´autres sont sur la liste d´attente. Près d´une soixantaine de dossiers sont sur la table du Ministre de la Culture dans l´attente d´une programmation.

Dans tous les cas, le Ministère rappelle que l´évacuation d´un malade vers les hôpitaux à l´étranger obéit à des procédures complexes et assez longues parfois. Aussi, Il rappelle qu´il existe à NSIA une convention d´assurance maladie qui porte sur une couverture maladie des artistes âgés de moins de 65 ans.

Dans la police de cette assurance, la seule exigence est que l´artiste contractant paye une cotisation annuelle de quatre cent milles (400.000) GNF. A ce jour, seule une centaine d´artistes remplissent cette condition. Tous ces faits susmentionnés viennent corroborer la disponibilité du Département de la Culture et la volonté affirmée du Président de la Transition à prendre en compte les préoccupations du secteur culturel dans le domaine médical.

Nonobstant la diffusion maladroite de cette vidéo, le Ministère en charge de la Culture continuera comme par le passé à apporter son assistance aux artistes guinéens conformément à l’engagement du Président de la Transition.

Conakry, le 10 Août 2022

Le Ministère de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,505SuiveursSuivre
20,100AbonnésS'abonner

Derniers articles