3.7 C
New York
samedi, janvier 28, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Ousmane Kaba sur la rentrée parlementaire : « ce sont des députés présidentiels et non du peuple »

Après la prorogation de leur mandat par un décret du président de la République, les députés Guinéens ont fait leur entrée parlementaire ce vendredi, 05 avril 2019, pour le compte de la session des lois. Ce, en dépit de l’expiration de leur mandat. À l’occasion de l’Assemblée hebdomadaire de son parti au lendemain de cette rentrée parlementaire, le Président du parti des Démocrates pour l’espoir PADES les a qualifiés des députés présidentiels et non du peuple.

« Aujourd’hui on a le glissement du mandat des députés et ils continuent à siéger non pas pour le compte du peuple mais pour le compte de celui qui a fait un décret. Ils ne sont plus les députés du peuple puisse que le peuple a donné une durée de cinq ans. Mais si vous dites-nous ne faisons pas l’alternance, nous restons à l’Assemblée nationale, est-ce que vous représentez le peuple ou celui qui a fait le décret? C’est des députés présidentielles et non du peuple », déclare le numéro1 du PADES.

Pour Dr Ousmane Kaba, à partir du moment que les députés ont accepté de siéger, ils ne pourront plus dire au président de ne pas glisser son mandat.

« Maintenant eux, ils ont laissé glisser leur mandat, est-ce qu’en 2020, ils pourront dire au Chef de l’Etat non tu ne peux pas glisser ton mandat? Ça va être pire, parce qu’ils vont perdre totalement de crédit, ils vont manquer de crédibilité », indique-t-il, avant d’ajouter que cela est une usurpation du pouvoir du peuple.

« Alors, on dit non, nous, les députés, on peut glisser mais pour le Président c’est autre chose, en quoi c’est autre chose, c’est toujours le pouvoir. C’est usurpé le pouvoir du peuple, c’est usurpé la souveraineté du peuple. C’est pourquoi nous dénonçons du fait que les députés de l’opposition aient accepté d’aller siéger à l’Assemblée nationale, préférant leurs intérêts personnels au détriment de celui du peuple. Cela a cause les salaires et les émoluments qui sont versés », a t-il martelé.

Le Président du PADES se dit fière de sa décision de ne pas siéger car dit-il il défend le peuple et nous leurs intérêts.

« En tout cas en ce qui concerne le PADES, nous sommes tous à l’aise, le PADES ne cherche pas le salaire de l’Assemblée nationale, on défend les intérêts du peuple de Guinée », lance Dr Ousmane Kaba Président du parti des Démocrates pour l’espoir.

Facinet Camara

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,680SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles