2.2 C
New York
samedi, janvier 28, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Ratoma: le conseil communal adopte un budget prévisionnel de plus de 129 milliards de francs guinéens 

La Mairie de Ratoma a tenu ce mardi, 12 avril 2022, sa session budgétaire pour l’exercice 2022. Cette rencontre qui a regroupé l’ensemble des conseils de la commune vise à examiner et adopter le budget prévisionnel annuel qui s’élève à 129 370 378 720gnf. Alpha Oumar Sacko, Maire de la commune de Ratoma a dans son discours de présentation de ce budget rappelé que l’année 2022 vient dans un contexte marqué par un bouleversement majeur intervenu dans notre pays lié à la prise du pouvoir par le Comité National du

Rassemblement pour le Développement (CNRD), à la baisse des effets néfastes liés à la pandémie du COVID 19 et à un changement profond de méthode de management de notre commune basée sur la gestion participative.

Ainsi, pour l’année 2022, le budget de la commune de Ratoma s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de cent vingt-neuf milliards trois soixante-dix millions trois cent soixante-dix-huit mille sept cent vingt francs guinéens (129 370 378 720gnf) contre quatre-vingt-deux milliards neuf cent trente-trois millions deux cent quatre-vingt-onze mille cinquante-trois francs guinéens (82 933 291 053gnf) en 2021 soit un accroissement prévisionnel global de 64,10%.

Section Fonctionnement

En recettes de fonctionnement les prévisions s’élèvent à dix-huit milliards trois cent trente-cinq millions cinq cent quarante-cinq mille quatre cent francs guinéens (18 335 545 400gnf) contre onze milliards de francs guinéens (11 000 000 000gn) en 2021 soit un taux d’accroissement de 59,99%.

Cette grande évolution est portée par les recettes non fiscales qui passent de sept cent quatre-vingt-quatorze mille de francs guinéens (794 000 000gnf) en 2021 a six milliards deux cent cinquante mille francs guinéens (6 250 000 000gnf) en 2022 soit 687,15% d’augmentation. Cela est due notamment par notre volonté de commencer à recouvrer pour la première fois à Ratoma la taxe d’équipement pour un montant annuel de 5 Mds de franes guinéens, La Licence de pêche artisanale et traditionnelle qui augmente de soixante-deux millions francs guinéens (52 000 000gnf). les taxes d’état civil et de publicité augmentent chacune de cent millions francs guinéens (100 000 000gnt) tandis que la taxe d’hygiène et de salubrité publique elle, attend un accroissement de 200%. Les droit et redevances du domaine passent d’un milliards six cent cinquante trois millions francs guinéens (1 653 000 000gnf) en 2021 à deux milliards sept cent vingt millions quatre cent soixante-quinze mille francs guinéens (2 720 475 000gnf) en 2022, soit un accroissement de 64,57%. Cette augmentation sera entrainée par les droits de location de kiosques et stands qui connaitrons une hausse de 150% due à l’évolution récente des prix décidés en conseil communal, à la redevance d’occupation privative du domaine public qui va connaitre un bond de 100% et surtout au recouvrement d’autres taxes qui jusque-là n’ont jamais été recouvrées, comme le droit et redevance d’exploitation des sites touristiques, le droit de stationnement du bétail, le droit et produits de fourrière, la redevance d’exploitation des substances de carrière, la redevance topographique qui totalisent un montant de trois cent quatre-vingt millions quatre cent-soixante-quinze mille francs guinéens (380 475 000gnf). On s’attend également à une augmentation de deux cent millions francs guinéens

(200 000 000gnf) des produits exceptionnels antérieurs et divers. Enfin, nous prévoyons recevoir de l’état d’un milliards deux cent millions francs guinéens (1 200 000 000gnf) de plus qu’en 2021 au titre des dotations – subventions et ristournes.

Toutefois, cette augmentation significative des recettes en 2022, aura un bémol par la diminution des recettes fiscales de 6,83%, passant de sept milliards cent cinquante millions francs guinéens (7 150 000 000gnf) en 2021 à six milliards six cent soixante un millions francs guinéens (6 661 000 000gnf) en 2022 et des produits d’exploitation du patrimoine qui se contractent aussi de 45,83%, baissant de six cent millions francs guinéens (600 000 000gnf) en 2021 à trois cent vingt-cinq millions (325 000 000gnf) 2022.

En dépenses de fonctionnement, les prévisions s’élèves à dix-huit milliards trois cent trente-cinq millions cinq quarante-cinq mille quatre francs guinéens (18 335 545 400gnf). Elles sont essentiellement composées des salaires et traitements qui s’élèvent à deux milliards cinq cent quarante millions francs guinéens (2 540 000 000gnf) en 2022 contre neuf cent soixante-onze millions sept cent cinquante-neuf mille quatre cent francs guinéens (971 759 400gnf) en 2021, soit une augmentation de 161,38% Cette hausse significative se justifie par l’augmentation du nombre des agents contractuels en lien avec la création et l’opérationnalisation de deux nouveaux services clés à savoir le service communal d’assainissement et de gestion des déchets (SECAGED) et le service de recouvrement pour un effectif total de 200 agents.

Charges financières passant de six millions cinq cent mille francs guineens (6.500 000gnf) en 2021 à huit cent quatre millions dix-huit mille cent soixante francs guinéens (804 018 160gnf) en 2022. Cela sera due à notre nouvelle politique de recouvrement qui consiste au paiement de primes d’encouragement pour stimuler la participation des agents et des conseillers communaux à la mobilisation des recettes.

Dépenses courantes qui vont connaitre une évolution maîtrisée de 7,79% liée à l’augmentation naturelle du volume d’exploitation. Interventions à caractère économique qui augmentent d’environ cent millions francs guinéens (100 000 000gnf) à cause de la redynamisation de la coopération décentralisée en 2022.

Section investissement

Les prévisions en recettes d’investissement s’élèvent à cent vingt-deux milliards trente-six millions cent soixante mille cinq cent soixante francs guinéens (122 036 160 560gnf) en 2022 contre soixante-dix-huit milliards cinq cent trente-trois millions deux cent quatre vingt onze mille cinquante-trois francs guinéens (78 533 291 053gnf) en 2021 soit un accroissement de 55,39%.

Cette ambition s’explique par la volonté qu’affichent les nouvelles autorités d’appuyer les collectivités par le biais du fonds de concours d’aide et de péréquation qui pourrait se matérialiser par un accompagnement de notre programme annuel d’investissement (PAI) exercice 2022 pour un montant prévu de cent dix milliards cinq cent quatre millions huit cent trente-trois mille trois cent vingt francs guinéens (110 504 833 320gnf). Ce montant sera conforte notamment par notre politique de bail de certains domaines de la collectivité à hauteur de cinq cent millions francs guinéens (500 000 000gnf).

En dépense d’investissement, nous comptons consacrer la totalité des sommes reçues au titre des fonds de concours et d’aides alloués par l’état dans la réalisation. des projets inscrits à notre programme annuel d’investissement (PAI) exercice 2022 pour un coût total de cent dix-huit milliards cinq cent trente-six millions cent soixante mille cinq cent soixante francs guinéens (118 536 160 560gnf), cela. contrairement à l’année précédente où les dépenses exécutées dans ce sens étaient en réalité des dépenses de fonctionnement.

Nous envisageons également d’engager des dépenses à hauteur d’un milliards (1 000 000 000gnf) pour financer des études et recherches sur des projets et programmes d’intérêt communautaire, notamment dans la protection de l’environnement, de l’écologie et de la biodiversité. De même, nous ambitionnons de financer par le fonds de concours attribués par notre collectivité la relance des établissements publics locaux à caractère communautaires pour un montant d’un milliards cinq cent millions francs guinéens (1 500 000 000gna).

Le Maire de Ratoma a ?signalé qu’ils restent optimiste quant-à la mobilisation et l’exécution de ce budget. 

, souligne t-il 

Alpha Oumar Sacko souligne que la mise en ceuvre de ce budget requiert l’engagement collectif et individuel. condition sine-qua-non pour atteindre les objectifs souhaités. Pour cela, il a appelé à la conscience patriotique de tous les acteurs concernés dans la mobilisation et la sécurisation des ressources identifiées pour la réalisation des projets de développement communautaire pour le bien-être de leurs mandants.

, indique Alpha Oumar Sacko, avant d’ajouter que ce budget prévisionnel, a connu pour la première fois, la participation des conseillers communaux et de l’ensemble des cadres de la commune à travers le débat d’orientation budgétaire suivi d’une conférence budgétaire. Il résulte d’une participation effective de toutes les parties prenantes. (conseillers communaux, chefs de services, agents de tous les services communaux, OSC etc.).

Facinet Camara 620794714

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,680SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles