2.8 C
New York
vendredi, février 3, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Velléité de révision constitutionnelle : PADES rejette, et refuse toute manière de révision de la constitution, déclare Aboubacar Demba Diaby

Le Coordinateur national du parti des Démocrates pour l’espoir PADES a fait cette déclaration ce samedi 23 février 2019 à l’occasion de l’Assemblée hebdomadaire du parti à Nongo. Aboubacar Demba Diaby a déclaré dans son discours que PADES rejette et refuse toute manière de révision de la constitution Guinéenne.

 

Ce responsable politique du PADES a indiqué qu’il faut reconnaître qu’il y a actuellement une velléité de révision constitutionnelle en Guinée.

<<Nous constatons dans notre pays aujourd’hui, une velléité de révision Constitutionnelle. Ce n’est pas encore dit expressément mais il y a mêmes des mouvements qui commencent à se constituer pour parler d’une révision Constitutionnelle. Il également quelques individus, quelques responsables qui commencent à prendre la parole pour parler la révision Constitutionnelle. Et vous savez très bien que notre constitution est scellé, deux mandats non renouvelable, si quelqu’un est elu, c’est pour cinq ans, renouvelable une seule fois, alors dix ans pas plus>, a t-il dit.

 

Face à cette volonté de modification de la constitution, ce responsable du PADES a indiqué que la position de son parti est sans ambiguïté. <le PADES, rejette, récuse et refuse toute manière de révision constitutionnelle. Ça c’est l’émanation du peuple, il faut respecter la volonté du peuple et c’est fini, nous ne s’associera pas pour tripatouiller notre constitution. Nous ne sommes pas là pour tromper le peuple, le peuple là à trop souffert>, déclare Aboubacar Demba Diaby.

 

Il estime que le PADES n’est pas là pour tromper le peuple. < Nous sommes là pour défendre le peuple, travailler pour le bonheur de ce peuple. C’est pourquoi notre président a cessé de siéger au parlement.>

 

Pour lui, l’opposition n’a pas de position fixe. << Nous avons constaté que la mouvance est parfois en complicité avec l’opposition Républicaine, c’est-à-dire le premier parti d’opposition pour essayer de faire passer certaines choses si ça les arrange tous. Nous avons constaté ça au niveau de la fin de la mandature des députés. Nous, notre président à cesser de siéger parce que c’est le peuple qui les a élu et si leur mandat est fini, on ne peut pas comprendre comment les députés peuvent continuer à siéger par décret. Il y a une contradiction dans la pratique des choses, légitimité populaire d’un côté et le décret présidentiel de l’autre. Nous avons constaté que le RPG ARC-EN-CIEL, l’UFDG, l’UFR continuent de siéger. Nous au PADES, on ne comprend pas, maintenant c’est pour le peuple ou c’est pour vous-mêmes, est-ce qu’on siège pour jouir les primes et les indemnités qu’on vous octroie à l’Assemblée nationale? Vous êtes là pour ça ou pour défendre le peuple. Les trois grands partis se sont entendus pour tromper le peuple de Guinée> a t-il dit.

 

Facinet Camara
620794714

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,692SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles