4 C
New York
samedi, janvier 28, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Célébration des 2 ans du PADES : Dr Ousmane Kaba cogne le gouvernement Kassory Fofana

Le parti des Démocrates pour l’espoir (PADES), a célébré en différé ce samedi 16 février 2019 à son siège à Nongo, ses deux ans d’existence sur l’échiquier politique Guinéen. À cette occasion, Dr Ousmane Kaba, président de cette formation politique à tiré à boulet rouge sur le gouvernement Kassory Fofana.

 

 

Dans son discours, Dr Ousmane Kaba a déclaré que dans notre pays, la confusion politique est à son comble, les alliances se nouent et se dénouent de la manière la plus inattendue et souvent la plus paradoxal. Malheureusement, indique t-il, le désintérêt des intellectuels à la chose publique par crainte ou par absentéisme laisse le champ libre au travail sous-terrain des clans plus dévastateurs qu’une pandémie. La situation à la fois nébuleuse décontractée du climat politique Guinéen est dû à l’action nocive de certains partis politiques, a laisse entendre l’ancien ministre de l’économie.

<<Nous sommes à un stade politique où les ruptures sont de plus en plus marquées. Nous devons prendre conscience d’une tragique réalité, la Guinée est victime de l’image qu’elle se donne à l’extérieur, notre nation est décriée et présenter comme un pays en état de décomposition avancée. La Guinée est en face d’un notable problème institutionnel dont elle peine à régler. Chacun voit comment la constitution est trahi, violé, foulée au pied quotidiennement par le pouvoir et les institutions elles-mêmes, revoyant ainsi aux citoyens une image peu reluisante d’une démocratie méthode aussi douloureuse incapable de satisfaire les besoins primaires des citoyens,> a t-il dit.

 

Le numéro un du PADES indique par la suite que nous sommes en face d’un pouvoir aussi inapte de combler les attentes du peuple que d’éprouver l’esprit de notre pays. Un pouvoir qui s’avance en tâtonnements et en désordre dans ce siècle de la mondialisation sans idéal et sans aucune conviction autre que son maintien aux affaires. Les crises récurrentes que nous traversons ne sont pas étrangères à l’affaiblissement de nos institutions. La question de la constitution en général et celle du décret de prolongation du mandat des députés de l’Assemblée nationale en particulier pose de nombreux problèmes parmis lesquels la perte de repère des citoyens. Il ajoute en disant que insidieusement puis ouvertement, le pouvoir veut habitué la population à des pratiques en marge du droit, c’est la banalisation croissante des principes de la bonne gouvernance et la remise en question des libertés Démocratiques. En utilisant les actes d’autorité, l’exécutif à fait passer ses propres ambitions comme un droit avec la bienveillance suspecte de la cour constitutionnelle dans la prolongation illégale illégitime et inopportune du mandat des députés.

 

Devant les impasses, dit-il l’indifférence voire les échecs qui ont souvent miné nos revendications existentielles légitimes des guinéens, il nous paraît nécessaire et urgent de nous impliquer afin de repasser en profondeur, la perception que nous avons pour notre pays et de son devenir.

 

À signaler que la célébration de ce deuxième anniversaire du parti des Démocrates pour l’espoir PADES a été rehaussée par la présence de plusieurs leaders politiques de l’opposition. Il s’agissait notamment des présidents de l’UFR, du BL, Du PTS, bref, les partis membres de l’Alliance de « l’opposition démocratique ».

 

Facinet Camara
620794714

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,680SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles