3.7 C
New York
samedi, janvier 28, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Entrepreneuriat : Sekouba Mara, Coordinateur du projet « RSE » dresse le bilan du programme National de Réintégration Socioéconomique

C’est à l occasion de l’atelier de restitution des missions de planification de la coordination et de capitalisation des acquis du Programme National de Réintégration Socio-économique (PNRSE), que Sekouba Mara Directeur Général de l’Aguipe et Coordinateur du projet Réintégration Socio-économique (RSE) a mis l’accent sur les acquis obtenus au cours des quatre dernières années du programme.

 

 

Selon lui, le projet « RSE » mis en œuvre à travers une approche innovatrice de réintégration socioéconomique communément appelée « Approche 3×6 » vise à créer des emplois temporaires et des opportunités économiques durables pour les populations vulnérables ou à risque d’exclusion sociale.

La stratégie de mise en œuvre de cette Approche se compose en trois phases:
– la première phase est l’inclusion qui traite les questions d’engagement des participants et de génération de revenus, elle a durée pour 6mois. Cette phase a permis la mise en œuvre de 20 microprojets de haute intensité de mains d’œuvre (HIMO) sélectionnées grâce à un processus participatif et inclusif et exécutés par 13 ONG locales. Ces 20 microprojets ont permis de créer 2000 emplois temporaires avec une composante épargne pour 2000 bénéficiaires issus des populations vulnérables et des jeunes à risque, dont mille emplois à Conakry, mille autres dans la commune Urbaine de Kissidougou. Ces microprojets ont en outre permis d’injecter plus de 15 milliards de francs guinéens dans les deux communautés dont plus de 75% en indemnités journalières aux travailleurs.

-La seconde phase appelée phase d’approche, traite les épargnes et la joint-venture avec une durée de 12 à 24 mois. Elle a permis aux bénéficiaires de se constituer en groupement et d’investir ensemble dans une activité génératrice de revenus de leur choix (production, transformation des produits locaux, petit commerce et prestation de services) en s’appuyant sur les épargnes réalisées à la phase inclusion. Au total 90 groupements ont été crées dont 46 à Conakry et 44 à Kissidougou pour un effectif de plus de 1500 bénéficiaires.

Environ 9 milliards de francs guinéens en investissement en termes de contribution pour le capital démarrage de chaque AGR.

-La dernière phase appelée Durabilité s’intéresse aux questions d’investissements et d’accès aux marchés et peut aller au-delà dun an. Elle a permis d’appuyer les groupements à évoluer vers des structures faitières.

C’est le cas des trois unions de Kissidougou constitués de 39 groupements rizicoles. En plus des appuis à la structuration et à l’opérationnalisation, le programme a également renforcé les capacités des groupements en matériels et équipements (4 tracteurs, 3 motoculteurs, 32 tricycles, 12 motos) et en formation dans divers domaines de compétences pour assurer la durabilité et la pérennisation des investissements réalisés.

 

Le Coordinateur du projet RSE a souligné que ces résultats obtenus sont le fruit dune bonne dynamique de groupe qui s’est instaurée dès le démarrage du programme entre la SENOFED, la DUE et l’UGP dans la révision à la convention de financement. Leur volet a bénéficié dune augmentation budgétaire de 47%, permettant ainsi au programme de pouvoir encadrer 2.000 participants au lieu de 1.300 initialement prévus.

À noter que ce programme est financé par l’Union Européenne.

 

Facinet Camara

620794714

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,680SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles