2.6 C
New York
mercredi, février 1, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

ITIE : la Guinée se dote du plan annuel de travail et le budget de 2019

Dans sa vocation d’instaurer une véritable transparence dans le paiement de recettes et redevances de l’Etat, l’initiative pour la transparence dans les industries extractives Guinée (ITIE), s’est dotée d’un plan de travail et budget annuel 2019. Elle a également approuvé le plan de travail triennal et budget 2019, 2020 et 2021. Ce document a été approuvé ce lundi, 29 avril 2019, lors de la réunion annuelle 2019 du conseil de supervision de  l’ITIE Guinée à Conakry. La rencontre a été présidée par le premier Ministre, Chef du gouvernement et à regroupée l’ensemble des parties prenantes de ladite structure.

Selon Saidou Nimaga, secrétaire général du ministère des affaires étrangères et Président du comité de pilotage de l’ITIE Guinée, le conseil de supervision est l’instance le plus élevé dans un pays, en Guinée il est dirigé par le premier Ministre, Chef du gouvernement. Il souligne que c’est une réunion qui s’est tenue pour définir les orientations annuelle de ce qui va se passer dans le cadre du suivi de la norme ITIE. C’est pourquoi dans cette rencontre, il a été question de la présentation du plan de travail  budgétisé des trois années qui vont suivre. Il y a eu aussi une rétrospection sur ce qui a été fait dans les années précédentes et des propositions de financement pérennes du budget.

Abordant la question liée au contenu du rapport de l’ITIE,  le président du comité de pilotage indique que dans le cadre de l’ITIE, il y a un plan basique qui existe déjà dans tous les pays y compris la Guinée, c’est l’élaboration du rapport annuel. Ce rapport contiendra toutes les informations nécessaires sur le paiement des taxes et autres obligations des entreprises minières. 

« Avant quand les entreprises paie les redevances, ce qui arrivait dans la caisse de l’Etat n’était pas souvent connue et bien vulgarisé. Donc ce qu’on fait dans le rapport ITIE, on demande aux entreprises ce qu’elles ont payées et on réconcilie cela au niveau des différentes caisses de l’Etat. En réconciliant cela, moins l’écart est grand, plus c’est bon pour le pays. Ces dernières années, la Guinée a fait un progrès significatif dans la mise en œuvre de l’ITIE,  en 2018 l’écart entre ce que les industries payent et ce qui arrivent à la caisse de l’Etat. L’écart était de 0,04℅, ce qui est très intéressant, c’est un écart presque nul. Ça veut dire qu’il n’y a pas de différence entre ce qui est payé et versé déjà au niveau du trésor public », ajoute Saidou Nimaga, président du comité de pilotage.

En plus de cette action, l’ITIE procède à la dissémination du rapport au niveau des différentes parties prenantes à Conakry et à l’intérieur du pays. Ensuite, il y a aussi la mise à jour des documents juridiques. Ce sont des entre autres activités énormes que l’ITIE doit réaliser au cours de l’année.

Parlant du financement des activités de l’ITIE, le président du comité de pilotage note que le budget que organisation a pu mobiliser est largement faible par rapport aux engagements qu’il a, l’écart est très grand.

Conscient du déficit budgétaire de l’ITIE pour assurer pleinement son rôle, le premier Ministre, Chef du gouvernement se dit être prêt à l’accompagner. Ibrahima Kassory Fofana a aussi réitéré la volonté du gouvernement à mettre à la disposition de l’ITIE tous les moyens nécessaires lui permettant d’atteindre ses objectifs.

Facinet Camara

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,689SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles