4 C
New York
vendredi, janvier 27, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Le discours du Ministre Mouctar Diallo au lancement des travaux de rafraîchissement, du centre integra-waliyètèbè à Boffa

Excellence Monsieur le Ministre du Commerce, cher collègue et cher frère , que je sais toujours engagé pour le développement socioéconomique de la nation rouge-jaune-verte ;

Mesdames et Messieurs les autorités administratives de Boffa, nos chers hôtes en leurs grades, qualités et honneurs respectifs de Préfet, Gouverneur et Maire, que je tiens à saluer en premier lieu pour leur hospitalité renouvelée et leur disponibilité pour ce projet d’incubateur qu’ils ont bien voulu accompagner dans cette ville-test et ville-modèle en ce genre ;

Excellence Monsieur l’Ambassadeur de la Délégation de l’Union Européenne en Guinée, très cher compagnon de route de notre pays ;

Madame la Coordinatrice  Programme Integra-CCI, notre dynamique sœur M. Hann Dienaba Keita, dont le parcours inspire assurément bien de jeunes ; 

Mesdames, Messieurs les cadres  et représentants du CCI ;

Mesdames, Messieurs les cadres techniques du Ministère du Commerce ;

Distingués invités, Mesdames, Messieurs ;

Mais enfin et surtout vous chers jeunes frères et sœurs représentants de la jeunesse de Boffa, entrepreneurs déclarés ou potentiels, chercheurs d’emploi et de qualification, vous jeunes qui croyez  qu’on peut entreprendre et réussir chez nous, et qui vous dites « Waliyétébè » comme le nom éponyme que porte cet incubateur, votre incubateur….

C’est à vous jeunesque je m’adresse dès l’entame de mon propos. Je voudrais vous dire qu’ici, avec vous et par vous, dans cet espace qui vous est entièrement dédié, l’avenir et le rêve guinéen se construisent, au delà de l’imagerie irréelle d’un Occident-Eldorado à prix grave hélas pour certains jeunes concitoyens. L’avenir se construit, il n’est pas un endroit vers lequel nous allons mais un endroit que nous créons, à la force de l’intelligence et à la force de la main ; et cet avenir que vous créez chers jeunes ici notamment dans cet incubateur, vous transforme tout autant qu’il transforme votre environnement immédiat et lointain. C’est sans doute l’une des invitations que vous devez entrevoir dans cette expression soussou « Waliyétébè » : qui signifie non seulement littéraement « travaille pour toi-même », mais aussi dans un certain sens et dans notre contexte précis « travaille pour ta société et pour ta nation ».

Un incubateur est un espace d’émulation, de collaboration, de création, d’innovation et, je rajouterais volontiers si vous me le permettez, de « résolution de problèmes ». Quelle est la nature d’un entrepreneur sinon qu’un entrepreneur est un rêveur et un artisan du développement humain. Notre pays est en pleine mutations, en pleine diversification économique et remontée de chaines de valeur dans tous les secteurs. Nous avons donc à la fois besoin d’adapter des solutions exogènes venues d’ailleurs, mais surtout, de trouver, innover et créer nos propres solutions endogènes, qui relèvent de nos contraintes physiques, sociales et sociétales. Le monde évolue, l’Afrique change, la Guinée ne saurait être en reste. Jeunes de Boffa et de Guinée, à travers un tel espace sécurisé et éducatif, l’occasion vous est donnée de créer votre avenir et l’avenir commun et de construire les chemins qui y mènent à travers l’entreprenariat, les formations pratiques et les formations techniques spécifiques comme il est prévu pour les mines ou encore l’agriculture durable dans cet incubateur Waliyétébè qui vous ouvre grand ses portes et toutes ses ressources pédagogiques, comme les équipements mécaniques qui vous y sont proposés notamment pour les coopératives agricoles et qui sont un réel soulagement qui répond à beaucoup de leurs besoins concrets dans les chaines développées dans la région.  

L’incubateur Waliyétébè  permettra à l’ensemble des jeunes de Boffa et toute la Guinée plus largement, de se familiariser encore davantage avec l’univers des entrepreneurs, la formalisation des projets, le plan d’affaire et d’autres  clés pour comprendre concrètement « l’entreprenariat comment ça marche », tout comme quels peuvent être le parcours et les efforts d’un entrepreneur, de l’idée au projet du projet à l’implémentation avec un suivi et un accompagnement que le Centre du Commerce International entend assuré dans le cadre du partenariat à la faveur du Programme d’Appui à l’Intégration Socioéconomique des jeunes de Guinée (INTEGRA) que le gouvernement et ses partenaires ont envisagé et mettent en œuvre au quotidien et de manière systématique pour lutter contre les causes profondes de l’immigration irrégulière qui touche particulièrement les jeunes de notre pays souvent il faut le dire dans des situations de vulnérabilité. C’est le lieu d’ailleurs de remercier le CCI pour les nombreuses initiatives sur le terrain comme cet incubateur polyvalent, le lieu de remercier et pas des moindres le partenaire clé de ce large et complet Programme INTEGRA, je veux citer en l’occurrence l’Union Européenne, que je remercie encore au nom du Gouvernement Guinéen, pour son soutien constant pour l’épanouissement des populations guinéennes et l’émergence proche de notre pays.

Mesdames, Messieurs, Chers jeunes,

Pour une première dans l’histoire de notre République, la jeunesse est considérée non pas comme un obstacle ou une charge mais bien comme un atout, un capital à valoriser et sur qui miser pour la bonne marche du progrès social et sociétal de notre pays. La question de la jeunesse est aujourd’hui directement associée à celle de l’autonomisation des jeunes dans un contexte de transformation socio-économique pour une Guinée émergente comme y tient le Chef de l’Etat, son Excellence Professeur Alpha Condé. Pour se faire, nous invitons le jeune à se projeter dans un monde de prise d’initiatives, d’autopromotion, d’auto-emploi, d’autonomisation réelle et assumée. Mettre davantage le jeune au travail en favorisant l’autoprise en charge, tel est notre objectif.

Notre objectif en effet, notamment au Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, est  de baliser un parcours jeune qui met l’accent sur le savoir-faire professionnel pour maximiser l’employabilité, et l’esprit d’entreprendre, somme toute le potentiel même du jeune comme vecteur de son insertion socioprofessionnelle et son autonomisation durable. C’est tout le rôle d’un Incubateur comme Waliyétébè. La jeunesse, doit être formée, encadrée et accompagnée certes, mais avant tout, les jeunes doivent prendre leurs destins en main, se doter des compétences requises sur le marché du travail, adaptées à l’écosystème économique qui les entoure, être force de propositions et s’affirmer dans ce même écosystème économique en tant que fer de lance de l’innovation à travers l’entreprenariat.

Le fait que la jeunesse aspire à de meilleures conditions de vie en Europe constitue le terreau de la migration irrégulière vers l’UE. C’est pour quoi nous devons impérativement donner une réponse et des débouchés à nos jeunes sur place, répondre à leurs aspirations pour une Guinée plus sûre, et une Guinée paisible, heureuse et harmonieuse, une Guinée durable et prospère dans un monde sécurisé et solidaire.

Je redis ici que l’espoir est permis, l’espoir se crée chaque jour pour les jeunes, avec les jeunes, par les jeunes eux-mêmes. L’objectif affiché toujours est de promouvoir leur leadership et en faire des leviers dans le cadre de la vision de transformation et de diversification de l’économie guinéenne. Les incubateurs sont des outils pour cultiver cette culture de l’excellence et de l’innovation. La Jeunesse, acteur éclairé et force de proposition, moins qu’élan d’opposition incomprise et d’énergie en pure perte : c’est l’idéal défendu.

A cet égard, le développement des infrastructures et des équipements socioéducatifs constitue une des missions essentielles assignées au MJEJ par Monsieur le Premier ministre, Chef du Gouvernement à travers sa Lettre de mission.  Dans la vision du Chef de l’Etat, les maisons, foyers et auberges de jeunesse doivent être des espaces sécurisés comportant des dimensions sociale, esthétique mais surtout fonctionnelle. Ils doivent jouer à la fois un rôle socio-éducatif, un rôle de communication, un rôle de création artistique et un rôle d’émulation pour l’innovation en vue d’accueillir, d’informer, d’éduquer et de faciliter l’insertion économique des jeunes.   Ainsi, sur 132 types d’infrastructures structurantes identifiées à travers le programme INTEGRA, Quarante-Une(41) types d’infrastructures s’inscrivent dans le cadre de l’insertion économique des jeunes comme cet Incubateur de Boffa.

Pour conclure, je terminerais encore par ce même appel : projetons pour nos jeunes et nos enfants un avenir sans peur, un avenir plus rassurant et plus clairvoyant, un futur proche où chacun a sa place et dont la contribution de chacun est demandée pour une Guinée qui décolle, une Guinée qui progresse, une Guinée bientôt émergente, avec des mots profondément guinéens comme Travail, Justice et Solidarité : ce qui aurait pu être inscrit au fronton de cet édifice novateur, comme principe pour tout jeune ou porteur de projet qui rentre à Waliyétébè. Avec l’incubateur Waliyétébè, on passe de la simple Maison de Jeunes, à la Maison qui fait le jeune.

Je vous remercie de votre aimable attention !

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,680SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles