12 C
New York
lundi, janvier 30, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Lutte contre la corruption : Des procureurs, juges d’instructions… de la sous-région en séminaire de formation à Conakry 

Ouverture ce lundi à Conakry du 21e programme sur la lutte anti-corruption, la criminalité financière et le recouvrement d’avoir. Cette rencontre de six jours permettra aux participants d’assimiler  les bonnes pratiques d’investigation d’enquête et de recherche. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre de la sécurité et de la protection civile. 

Ils sont au total trente-cinq participants entre autres des procureurs, juges d’instruction, des policiers et des gendarmes venus pour la plupart des pays de la sous-régions à prendre part à cet atelier. Kemo Oularé, représentant de l’Interpol en Guinée est revenu sur l’objectif de cet atelier. « La cérémonie qui nous réunis aujourd’hui va s’introduire pour toutes la semaine. Des échanges sur une forme de criminalité qui constitue une préoccupation majeurs de la communauté internationale, je veux parler de la lutte contre la corruption, et le vol de fond publique par les autorités corrompu qui a un impact très négatif sur les sociétés en particulier, les pays en voie de développement ». a-t-il précisé.
Pour éradiquer ce fléau en Guinée, le secrétaire exécutif adjoint de l’agence nationale de la lutte contre la corruption est revenu sur quelques défis à relever. « Nous sommes confrontés à des défis, des acquis, c’est vrai. Nous avons enregistré des avancés très significatifs. Mais le défis reste, surtout sur le plan de la progression. Il faudrait que l’ANS soit doté des ressources appropriées, sur le plan financier et logistique. Continuer à renforcer du la capacité du personnel, mais aussi de redéployer l’équipe de l’ANC. Ce plaisir est d’autant plus réel que nous sommes convaincus que la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption et les pratiques assimilées, aucune politique économique et sociale en faveur de la réduction de la pauvreté ne peut réussir ». Explique Sékou Mohamed Sylla.

Présent à la cérémonie, le ministre de la sécurité et de la protection civile a louer les efforts du gouvernement dans la lutte contre la corruption dans le pays. « Ce programme mis en place par l’organisation de la police criminelle en collaborateur avec le département secrétaire d’État Américain, correspond parfaitement au programme de Monsieur le président de la république Professeur Alpha Condé et de son gouvernement. Depuis son avènement au pouvoir, le Chef de l’État a fait de la corruption une de ces priorités parmi tant d’autres. Beaucoup d’efforts ont été consenti dans le cadre de la lutte contre les prédateurs de l’économie nationale. En témoigne la mise en place de l’agence nationale de la lutte contre la corruption. Mais aussi l’adoption des textes légaux pour le fonctionnement de celle-ci ». Renchéri Maitre Abdoul Kabéle Camara.
La vulgarisation des textes d’application de la lutte contre la corruption, doter l’ANLC des ressources financières adéquates sont les attentes au sortir de la rencontre.

Aris Sidibe
Pour fatala-infos

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,683SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles