2.2 C
New York
samedi, janvier 28, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

El hadj Nassoko, secrétaire général du Comité National Olympique et Sportif Guinéen : sur le bilan et perspectives pour 2019 du «CNOSG»

Dans une interview accordée à notre rédaction ce mercredi 9 janvier 2019, le secrétaire général du Comité National Olympique et Sportif Guinéen a fait le bilan 2018 de son institution. Il est également revenu sur des perspectives pour la nouvelle année 2019.

Lissez

Fatala-infos : Bonjour El hadj Ben Daouda Nassoko !

El hadj : Bonjour monsieur le journaliste !

Fatala-infos : comment avez-vous passer l’année 2018 avec le comité ?

El hadj : Dieu merci nous avons eu à passer l’année 2018 dans des conditions plus ou moins agréables et nous entamons la nouvelle année dans l’espoir de surmonter les défis qui nous attendent.

Fatala-infos : Faites nous le bilan du comité national olympique et sportif guinéen ?

Elhadj : nous avons commencé par un congrès pour élire le bureau exécutif du comité au mois de juin 2018. Les trois premiers mois après l’élection, on a connu beaucoup d’obstacles, le congrès difficilement on s’en est tiré d’affaire. Mais Dieu merci l’équipe a pu surmonter ces difficultés et elle s’est mise au travail. Les trois derniers mois se sont passés vraiment dans des conditions agréables, nous avons participé aux jeux africains de la jeunesse à Alger en Algérie où la Guinée est revenue avec deux (2) médailles, également à Buenos Aire en Argentine pour les mêmes jeux de la jeunesse et notre pays a assisté avec seulement trois fédérations.

Fatala-infos : En dehors de ces jeux olympiques, que peut-on retenir d’autres ?

El hadj : Nous avons fait beaucoup d’autres activités, des réunions et de formations de nos cadres de tout bord, régulièrement on a assisté à des séminaires internationaux. Parmi ces séminaires, il y’a celui des chefs de mission à Châle au Cap-Vert, le séminaire des secrétaires généraux à Lilongwe au Malawi et également participer à l’Assemblée générale de Latnoïe à Tokyo, y compris l’Assemblée générale de lAFCNO à Tokyo.

Fatala-infos : quel a été l’apport du comité aux différentes fédérations sportives du pays ?

El hadj : Nous avons fait des projets de formations, d’ateliers, de séminaires et offrir même des bourses et stages techniques à certaines fédérations. Le comité avait offert une formation de perfectionnement aux entraineurs et DTN à long et court terme.

Fatala-infos : quelles sont vos perspectives pour l’année 2019 ?

El hadj : vous savez le comité olympique n’invente pas la roue, il y’a un programme qui est là bien ficelé de 2017 à 2020, c’est un plan stratégique que nous suivons. Donc, pour cette nouvelle année, nous avons des stages d’accompagnement pour les encadreurs et entraineurs y compris les athlètes et même d’autres qui constituent le mouvement sportif (les arbitres, journalistes, médecins sportifs etc.

Fatala-infos : Quels sont les défis qui vous attendent en 2019 ?

El hadj : Nous avons devant nous beaucoup de défis a relevés, y’a les premiers jeux de plages qui nous attend au Cap-Vert précisément à Châle, les jeux mondiaux de plages à San Diego et au mois d’octobre prochain nous allons assister aux jeux africains qui vont se déroulés au Maroc. Mais on ne va pas le faire tout seul, il nous faut l’appui des fédérations et le département en charge des sports.

Fatala-infos : merci El hadj d’avoir répondu à nos questions !

Elhadj : C’est à moi de vous dire merci.

Interview a été réalisée par Mohamed Diakité pour Fatala-infos.net
623 94 13 72.

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,680SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles