12 C
New York
lundi, janvier 30, 2023

Buy now

spot_imgspot_img

Réinsertion socioprofessionnelle des prisonniers : l’ONG Mérite International donne des satisfecits et médailles à une cinquantaine de jeunes détenus

Pour la réinsertion socioprofessionnelle des mineurs en conflit avec la loi, l’ONG Mérite International s’active depuis plus d’un an dans la formation des détenus à la maison centrale de Conakry. Après une année de formation en secourisme, l’instruction civique et morale les métiers comme la couture, le tissage, une cinquantaine de jeunes détenus ont reçu leurs certificats de fin de formation ce vendredi, 12 avril 2019, à la maison centrale de Conakry.

À la même occasion, ils ont procédé à la remise du trophée à l’équipe gagnante du tournoi de football et des médailles à une dizaine de joueurs ayant participé à cette compétition, organisée par l’ONG mérite international à l’intention des détenus. Ce programme a été coché par  l’ambassade de Belgique avec un accompagnement de la direction nationale de la garde pénitentiaire et du ministère de la communauté justice.

Ahmed Sékou Traoré, directeur pays de l’ONG Mérite International Guinée a indiqué que cette ONG, est organisation internationale qui s’occupe de l’éducation non formelle des jeunes de 14 à 25 ans.

« Cette activité qu’on appelle deuxième chance car après le premier échec des détenus dans la vie courante, l’ONG mérite internationale Guinée intervient pour leur offrir une seconde chance  qui consiste à les rééduquer et faciliter leur réinsertion socioprofessionnelle. Une cinquantaine de jeunes détenus ont bénéficié des formations sanctionnées par des certificats, des médailles pour une dizaine de joueurs. On a aussi remis des satisfécits de reconnaissance aux encadreurs », explique-t-il.

Il souligne que ces jeunes en conflit avec loi ont suivi des formations dans le secourisme, l’instruction civique et morale les métiers comme la couture, le tissage, le sport pour leurs instructions physique et mentale, un esprit de compétitivité a aussi été inculqué dans l’esprit de ces jeunes et l’activisme en général. Cette formation a concerné non seulement les jeunes qui vivent à l’intérieur de la maison centrale mais aussi ceux-là qui sortent après avoir purger leur peine.

Le Directeur pays de l’ONG estime qu’ils sont à la première phase de ce programme et entend poursuivre le programme de formation avec ces jeunes-là. Il indique que, nous devons savoir que les jeunes qui viennent en prison, ils ne viennent pas pour y passer leur vie, ils vont ressortir et réintégrer la société. Donc ils doivent d’être  rééduquer. Aujourd’hui dit-il, cette initiative montre à suffisance que la maison centrale n’est pas une maison où on torture les enfants mais plutôt les rééduquer. 

Soriba Bangoura, régisseur général de la maison centrale de Conakry s’est réjoui de cette initiative de l’ONG mérite international avant d’ajouter que cette remise montre que les détenus ne sont à l’abandon.

Facinet Camara

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,683SuiveursSuivre
20,500AbonnésS'abonner

Derniers articles